👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Morse : un film de vampires avec des canines longues comme les défenses d'un mammifère amphibie?
Peine perdue : c'est "Morse", comme dans "Samuel Morse". Pas de parallèle décalé, pas d'humour. Mais les raisons de l'aimer ne manquent pas pour autant.
Tout d'abord, pour qui a comme moi appris a lire avec les gentils personnages cadavrériques d'Angela Sommer-Bodenburg (cf " Le petit vampire"), s'installent d'agréables réminiscences. On se retrouve en plein dans l'adaptation pour adultes du mythe de l'ami-assassin-qui-ne-veut-pas-vous-faire-de-mal. A tel point que cette bienveillance exclusive semble exagérée. Sauf que... au récit d'initiation (les premiers émois du jeune Oskar sont décrits avec beaucoup de délicatesse) s'additionne une histoire de créatures plutôt néfastes pour leur entourage rapproché, qui lui, ne peut que vieillir... La question de l'immortalité et de ses conséquences se pose en filigrane, avec une dureté qui dément l'aspect fleur-bleue de la relation entre les deux protagonistes.
Si cette force scénaristique porte largement le film, elle ne serait rien sans l'interprétation magistrale de Lina Leandersson, dont le corps incarne à merveille la prison entre enfance et adolescense, oscillant entre une innocence aussi asexuée que désarmante, et un charme troublant.
Oskar de son côté est tout aussi réussi en gamin ingénu, entouré d'adultes laxistes et de p'tits caïds à claquer.
"Morse" n'est pas un grand film, mais c'est une bonne surprise. Et puis... Comment ne pas aimer un film où des chats hargneux à la limite du burlesque donnent l'assaut à un adulte qui leur succombe? Même Hitchcock n'aurait pas osé !!
tizboe
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

Morse
Spark
10
Morse

"Laisse le bon entrer" ?... ouais c'est vrai que c'est moche.

Attention chef d'œuvre. Alors déjà, la décision d'intituler ce film « Morse », alors que le titre en anglais est Let the right one in – traduction littérale du suédois – mérite un débat à elle toute...

Lire la critique

il y a 12 ans

126 j'aime

18

Morse
Sergent_Pepper
8
Morse

Au-revoir les vivants

[Contient des spoils] Un film de vampires qu’on aurait vidé de son glamour, dans une Suède enneigée et socialement défavorisée. Des protagonistes de 12 ans. Pas d’espoir, ou si peu. Un programme...

Lire la critique

il y a 8 ans

108 j'aime

7

Morse
Lilange
8
Morse

Laisse-moi entrer

La neige immaculée recouvre une petite ville à l’agonie. Agonie silencieuse interrompue par un souffle, une voix : Oskar. Une tête blonde angélique ? Les apparences peuvent être trompeuses… Une...

Lire la critique

il y a 6 ans

56 j'aime

12

De mal en pis
tizboe
9

Critique de De mal en pis par tizboe

Parmi les grands mystères de l'univers figure celui-ci : pourquoi Alex Robinson n'est-il pas plus connu en France ? Une hypothèse serait qu'il a très peu publié. Une autre que son univers fascine...

Lire la critique

il y a 11 ans

16 j'aime

1

Ninotchka
tizboe
8
Ninotchka

Critique de Ninotchka par tizboe

Aaah... Greta Garbo... Y a-t-il charme plus fou que celui d'une femme qui abandonne sa sévère armure soviétique pour se draper dans la douceur d'une aventure dans la ville-lumière ? Oui. Il y a une...

Lire la critique

il y a 11 ans

15 j'aime

Domicile conjugal
tizboe
7

Missile conjugal

D'abord, il y a l'insupportable nonchalance de JP Léaud, aussi doué pour prendre une intonation qu'un chat pour aboyer. Je ne parle pas de la petite vie tranquille des nouveaux mariés, qui semblent...

Lire la critique

il y a 9 ans

12 j'aime