Oeuvre phare d'un metteur en scène incontesté au sommet de son art

Avis sur Mort à Venise

Avatar Jawad Khelil
Critique publiée par le

Que dire de ce film sinon qu'il laisse une sublime impression de désastre qui nous secoue entièrement le corps face à cette tragique et bouleversante histoire de quête d'absolu...
Visconti s'attaque à l'un des plus grands maitres de la littérature allemande Thomas Mann et signe ici une adaptation de l'une de ses nouvelles "Mort à Venise". L'histoire traite d'un compositeur de musique classique vieillissant qui prend une période exceptionnelle de congé du à des soucis de santé. Quelle plus parfaite destination que Venise pour cet effet? Le film s'ouvre donc sur la péniche qui conduit notre intéressé au lieu où se déroulera principalement l'action du récit,"L'Hôtel des Bains" où il vivra la douleur inconciliable d'une passion impossible, le rêve déçu de son idéal, les désillusions d'une vie construite de préjugés sociaux et surtout l'impossibilité d'un amour interdit, proscrit...
Le bateau du début semble rappeler le thème de l'invitation au voyage et puisque tout voyage lorsqu'il est inattendu et imprévisible, bouleverse et dérange l'ordre naturel des choses, vu qu'il ne s'accommode pas du rythme normal de la vie ou du moins de celle que conçoit un individu ; est une invitation à la mort. Avec le bateau dès le début la transition du passage s'opère et l'on rentre dans un monde d'ombres et d'apparences.
En effet dès l'arrivé du "vaporetto" sur la lagune une succession d'événements étranges succèdent qui nous laissent penser qu'une tension est présente dans cet environnement nouveau pour le héros sans rappeler l'allusion évidente à la barque de Charon du mythe grec.
Quoiqu'il en soit dès qu'il est arrivé Gustav Von Aschenbach est conduit dans sa magnifique suite avec vue sur mer par un serviteur maniéré, il se repose quelques instants, puis s'habille et se prépare à descendre pour diner. C'est là dans un grand salon assis au milieu de la haute bourgeoisie qu'il verra sous ses yeux l'objet qui deviendra la cause de tout ses maux, un jeune adolescent d'une beauté rare appartenant à ce qu'il entend d'une famille russe ou d'un pays de l'Est.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 577 fois
1 apprécie

Mort à Venise est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Autres actions de Jawad Khelil Mort à Venise