👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Vu l'étonnant succès de Mortal Kombat, qui arrivait à proposer un concentré d'action et de fantastique autour d'un scénario sympathique, le tout sans tomber dans le ridicule, une suite fut immédiatement mise en chantier. Paul W.S. Anderson laisse donc sa place à John R. Leonetti, plus réputé en tant que directeur de la photographie qu'en tant que metteur en scène, chose qu'il ne gère pas complètement. La preuve avec ce deuxième film qui enchaine des défauts à n'en plus finir...

Avec cette volonté d'en faire toujours plus, la production laisse libre court aux scénaristes de multiplier les personnages et les séquences grand-guignolesques, en témoignent de nouveaux protagonistes aussi ridiculement costumés (Shao-Kahn et son habillage kitch à la Skeletor, Sindel et ses cris ridicules, Jax et ses bras métalliques en pastoc') que furtifs à l'écran (les pourtant prometteurs Nightwolf et Ermac pour ne citer qu'eux). On ne pourra pas reprocher au film d'être extrêmement fidèle au jeu vidéo et c'est sans aucun doute ce qui fait que le bât blesse : trop fidèle en tout point, on en vient à regretter une once de liberté tant les costumes et autres combats sombrent dans le kitch coloré.

L'intrigue manichéenne du bien contre le mal s'apparente désormais clairement à un nanar ennuyeux où personnages innombrables se combattent avec pleine platitude. Niveau casting, on prend les mêmes et on recommence, excepté pour Christophe Lambert qui laisse sa place au non moins monolithique James Remar, même chose pour Bridgette Wilson, notre Sonya Blade étant remplacée par la toute aussi sexy Sandra Hess. Bref, à force de vouloir en faire trop, nous nous retrouvons face à un nanar mal fichu et visuellement grossier. À éviter.

MalevolentReviews
1

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les pires films adaptés d'un jeu vidéo et C'est vraiment sorti en salles ça ?

il y a 3 ans

Mortal Kombat : Destruction finale
Lyusan
1

Les 95 minutes les plus sombres d'une saga.

En premier lieu, je tiens à m'excuser. Je m'excuse pour le fait d'écrire une critique au sujet de ce film insignifiant... Je n'ai pas vraiment de raison, si ce n'est celle de m'intéresser depuis...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

9

Mortal Kombat : Destruction finale
Palplathune
2

Auto destruction

Après le surprenant succès public de Mortal Kombat, le studio New Line était face à une situation difficile : faire ou non une séquelle. Très courageusement, les pontes décidèrent que oui. Mais il...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

Mortal Kombat : Destruction finale
Fry3000
1

Destruction totale

La première phrase du film, prononcée par le narrateur, c'est "Le mortal kombat n'est pas un combat à mort, mais un combat pour préserver la vie". Bon voilà. Cette suite débute juste à la fin du...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

Wonder Woman 1984
MalevolentReviews
3

Tant qu'il y aura des hommes

Toujours perdu dans une tourmente de décisions visuelles et scénaristiques, de décalages et de tonalités adéquates, DC Comics se fourvoie une nouvelle fois dans un total manque de cohésion et par...

Lire la critique

il y a plus d’un an

62 j'aime

5

Kaamelott - Premier Volet
MalevolentReviews
5

Les prolongations

Il l'a dit, il l'a fait. Plus de dix ans d'absence, dix ans d'attente, dix ans de doute, une année de retard à cause de la pandémie. Kaamelott a marqué la télévision, de par son ampleur, son aura...

Lire la critique

il y a 10 mois

39 j'aime

10

Dune
MalevolentReviews
5
Dune

L'Épice aux étoiles

Attendu comme le Messie, le Dune nouveau aura été languissant avec son public. Les détracteurs de Denis Villeneuve s'en donne à cœur joie pour défoncer le produit à la seule vue de sa bande-annonce,...

Lire la critique

il y a 8 mois

38 j'aime

5