👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Mortal Kombat : Annihilation est une succession de combats sans queue ni tête dont l’exécution, hormis deux séquences impressionnantes, ressemble à s’y méprendre aux épisodes des Power Rangers. La présence derrière la caméra de John R. Leonetti ne vaut que pour le soin qu’il porte à la photographie, étant lui-même directeur de la photographie sur le précédent volet ainsi que, plus tard, pour les films de James Wan. La distance critique et amusée que mettait Paul W.S. Anderson entre son long métrage et le jeu vidéo de même nom lui permettait de représenter la bêtise au sein d’un univers loufoque, une bêtise qui, par son explicitation permanente, ne visait pas un spectateur idiot mais bien un spectateur conscient qu’il regarde une idiotie et conscient qu’une idiotie peut le divertir. Rien de tel ici : le premier degré règne en maître, parasité çà et là par des pirouettes humoristiques ratées.

S’il demeure regardable et dispose d’une esthétique cohérente, Mortal Kombat : Annihilation n’interroge jamais ni son statut d’adaptation ni celui de suite à une adaptation. Elle n’est qu’une grosse production qui pulvérise tout sur son passage, qui amuse vaguement au début avant de nous assommer sous un déluge de coups et de musique techno. K-O.

il y a 5 mois

1 j'aime

Mortal Kombat : Destruction finale
Lyusan
1

Les 95 minutes les plus sombres d'une saga.

En premier lieu, je tiens à m'excuser. Je m'excuse pour le fait d'écrire une critique au sujet de ce film insignifiant... Je n'ai pas vraiment de raison, si ce n'est celle de m'intéresser depuis...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

9

Mortal Kombat : Destruction finale
Palplathune
2

Auto destruction

Après le surprenant succès public de Mortal Kombat, le studio New Line était face à une situation difficile : faire ou non une séquelle. Très courageusement, les pontes décidèrent que oui. Mais il...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

Mortal Kombat : Destruction finale
Fry3000
1

Destruction totale

La première phrase du film, prononcée par le narrateur, c'est "Le mortal kombat n'est pas un combat à mort, mais un combat pour préserver la vie". Bon voilà. Cette suite débute juste à la fin du...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

Sex Education
Fêtons_le_cinéma
3

L'Ecole Netflix

Il est une scène dans le sixième épisode où Maeve retrouve le pull de son ami Otis et le respire tendrement ; nous, spectateurs, savons qu’il s’agit du pull d’Otis prêté quelques minutes plus tôt ;...

Lire la critique

il y a 3 ans

74 j'aime

15

Ça - Chapitre 2
Fêtons_le_cinéma
5

Résoudre la peur (ô malheur !)

Ça : Chapitre 2 se heurte à trois écueils qui l’empêchent d’atteindre la puissance traumatique espérée. Le premier dommage réside dans le refus de voir ses protagonistes principaux grandir, au point...

Lire la critique

il y a 2 ans

73 j'aime

14

La Fille au bracelet
Fêtons_le_cinéma
9

En présence d’un doute

On ne sait pas, on ne saura jamais. On traque les signes, on tente de décrypter les traits du visage de Lise. Si, je la sais coupable. Ah non, en fait je n’y crois pas. Pourquoi ne répond-elle pas ...

Lire la critique

il y a 2 ans

51 j'aime

4