Avis sur

Mother! par Black-Night

Avatar Black-Night
Critique publiée par le

Ce qu’on peut déjà dire c’est que la nouvelle œuvre du cinéaste américain divise et moi je ne fais pas parti des adorateurs ni des personnes qui vilipende le film. J’ai juste le cul entre deux chaises car je n’ai pas détesté mais c’est le genre de film que je trouve compliquer à adorer sans trop savoir expliquer pourquoi. Présenté en sélection officielle en compétition à la 74ème Mostra De Venise en 2017 où il y repartira bredouille mais aura remué le public vénitien. Public divisé et film sifflé.
C’est un film à l’apparence normal qui va s’avérer prendre une toute autre tournure une fois le final se rapprochant pour se terminer dans une cacophonie ambiante et un délire tordu assujetti à plusieurs interprétations. Une fin riche en symboles, allégories et métaphores qui remet en cause tout le film. C’est un peu là que le film a soit perdu le spectateur et ont de ce fait dénigrer le long métrage, soit fait adorer certains pour ces multiples interprétations qui en ravissent plus d’un, soit sont restés pantois comme moi ne savant quoi vraiment penser de savoir si cette fin était bien ou non.
Je peux juste vous dire que c’est un film à voir, il fascine autant qu’il dérange et captive son spectateur malgré tout. C’est pour cela que je ne peux lui attribuer une mauvaise note car il réussit quand même à faire ressentir des choses au spectateur.
Darren Aronofsky signe ici son 7ème long métrage, définit comme un thriller mais qui joue avec les codes du fantastique et de l’horreur à sa façon. Il continue sa lancée de dénoter de tout ce qu’on peut voir habituellement, et son film perturbe et déstabilise. Sa réalisation est maîtrisée. Au niveau de la bande son il n’y en a pas vraiment. Ça ne m’a pas dérangé pour le coup car l’ambiance mystérieuse et les bruitages sonores y sont suffisants.
Au niveau du casting c’est parfait selon moi avec une Jennifer Lawrence magnifiée comme jamais, qui mérite clairement une mention spéciale, Javier Bardem, Ed Harris, Michelle Pfeiffer, Domhnall Gleeson, Brian Gleeson, Kristen Wiig et tous y jouent admirablement bien.
Motherfucker bitches ce film ne vous laissera pas indifférent et vous fait vivre une plongée vers l’Apocalypse.
Ma note : 7/10 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1961 fois
26 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Black-Night Mother!