Un jour on l'appelle maman, et elle le reste toute sa vie

Avis sur Mother

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Je n'ai pas compris pourquoi la police venait m'enlever mon Do-joon, ni pourquoi ils l'avait menotté. Le rythme de mon coeur s'est comme suspendu. Pendant une éternité.

Mon coeur saigne de l'autre côté du plexiglas. Do-joon me regarde en me disant qu'il ne faut pas que je le traite d'idiot. Mais pourquoi a-t-il avoué un meurtre qu'il n'a pas commis ? Ils l'ont certainement frappé. Le monde s'ouvre sous mes pieds. C'est tellement facile de s'en prendre à lui. Mes sentiments et ma peur me submergent. Je m'inquiète car il a besoin de moi. Il est beau comme un enfant qu'il n'a jamais réellement cessé d'être, avec ses grands yeux de biche. Je dois encore être derrière lui. Pour l'aider à s'habiller. Car il ne rentre jamais les pans de sa chemise dans son pantalon. Et il oublie souvent de prendre son médicament. Sa mémoire lui joue des tours aussi, parfois. Mais je lui ai appris une technique, pour faire resurgir ce qui le bloque.

Quand l'inspecteur de police chargé de l'enquête m'a dit que c'était terminé, Mon coeur s'est brisé. Car cela ne peut pas être Do-joon. Regardez-le : il ne comprend pas tout ce qu'il se passe autour de lui. Il pense plus à faire des signes de la main qu'à reconstituer ce dont on l'accuse. Vous voyez bien qu'il ne pourrait pas faire du mal à une mouche !

Je me débats. Mais je me heurte à la vindicte. Parce que je suis pauvre et que Do-joon est différent, ils m'écrasent de leur mépris et de leur condescendance. Comme cet avocat entouré de ses hôtesses, surréaliste dans sa loge privée de karaoké. Comme la police qui se contente d'investigations bâclées et d'un coupable tout trouvé. Elle ne cherche même pas à interroger Jin-tae. Je lui avais bien interdit de le fréquenter, pourtant. Il profite de mon malheur pour me rançonner . Mais il me donne des pistes à creuser. Pourquoi le véritable tueur a-t-il abandonné le cadavre sur un toit, à la vue de tous ? Et pourquoi la police n'enquête pas sur les fréquentations de cette Ah-jeong, qui, selon la rumeur, avait la cuisse plus que légère ?

Je ne pleure pas. Le ciel plombé s'en charge pour moi. Et sous mon parapluie démantibulé, je suis seule à croire que Do-joon n'a pas pu commettre ce crime horrible. J'arpente cette ville anonyme et crasseuse de Corée, les quartiers étriqués et rouillés, refuge des pauvres et des laissés-pour-comptes. En quête d'informations. En quête de la vérité.

Sur la route de la prison, mon visage buriné de soucis et d'inquiétude se reflète sur la vitre du bus. Dehors, il a cessé de pleuvoir. Mais le mauvais temps reste accroché à mes pensées animées d'un abîme sans fond. Mais je garde espoir. Le cauchemar cessera car cela ne peut pas être mon Do-joon.

Au parloir, je m'inquiète des bleus qui ont fleuri sur son visage. Il se souvient. Le passé douloureux ressurgit en mon coeur abîmé. Il ne veut plus me voir. Mais je continuerai, quoi qu'il m'en coûte. Je ferai tout pour prouver son innocence. Parce qu'il a besoin de moi. Parce que je suis sa mère et que nous sommes liés à jamais. Par un cordon ombilical que je n'ai pas coupé.

Behind_the_Mask, qui pense que les enfants, décidément, c'est trop de soucis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 413 fois
16 apprécient · 1 n'apprécie pas

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 2 listes Mother

  • Films
    Cover Saletés d'exploitants !

    Saletés d'exploitants !

    Vous trépignez d'impatience... Attendu depuis si longtemps... Le film que vous DEVEZ aller voir. Que ce sera LE chef d'oeuvre...

  • Films
    Affiche Patéma et le Monde inversé

    Pour moi, 2015, c'était...

    Avec : Patéma et le Monde inversé, Une heure de tranquillité, Armageddon, Starsky & Hutch,

Autres actions de Behind_the_Mask Mother