Affiche Mourir comme un homme

Critiques de Mourir comme un homme

Film de (2010)

Délicat et bouleversant

Le troisième long métrage de João Pedro Rodrigues est sans conteste son film le plus émouvant. Mais c'est aussi son œuvre la plus austère. Si Tonia se produit comme travesti sur une scène de Lisbonne, c'est à sa vie hors-scène que le film s'intéresse. Se positionnant contre l'exubérance supposée des artistes à paillette, le cinéaste construit un récit lent, sorte de rêve éveillé dont la profonde... Lire l'avis à propos de Mourir comme un homme

4
Avatar pierreAfeu
8
pierreAfeu ·

Les hommes meurent de se voir si belles.

Comment définir le plus justement possible cette expérience cinématographique? Plus proche, dans sa forme, d'une mise en scène théâtralisée, surtout dans sa seconde partie, que d'un pur film de cinéma. Emprunt d'une rigueur toute européenne qui prend son temps pour installer sa trame narrative ainsi que ses personnages. Cet OFNI(objet filmique non identifié) reste difficilement accessible.... Lire la critique de Mourir comme un homme

4
Avatar Sabri Collignon
7
Sabri Collignon ·

Une liberté folle

Depuis la radicale beauté sauvage d'"O Fantasma", il était évident que Joao Pedro Rodrigues serait l'un des cinémastes sur lesquels il faudrait compter dans les prochaines années. "Mourrir comme un homme" confirme cette intuition et démontre que Rogrigues a su resté un réalisateur libre et vagabond. Filmant toujours au plus près les corps et les visages, explorant l'obscurité d'une caméra... Lire l'avis à propos de Mourir comme un homme

4
Avatar Philippe Colomb
9
Philippe Colomb ·

Critique de Mourir comme un homme par kinosan

Les grands papiers (web) vont jusqu'à titrer "La transe du mélo trans", ce film portugais a su me tirer une larme, une seule. Tonia, transsexuelle en fin de carrière dans le cabaret du coin, tente d'assumer son identité de femme et ses convictions religieuses. Tonia partage sa vie avec un junkie au joli minois du nom de Rosário. L'aquarium du salon éclate laissant apparaître la responsabilité... Lire l'avis à propos de Mourir comme un homme

Avatar kinosan
9
kinosan ·

Critique de Mourir comme un homme par Chro

Par Pascale Bodet Pourquoi Joao Pedro Rodrigues a-t-il, pour filmer l'ouverture, suivi pendant trois semaines une troupe de soldats en manoeuvre ? La forêt ressemble à un studio, et le camouflage des soldats à du maquillage et à des accessoires de scène. Pourquoi a-t-il suivi une vraie troupe, si c'est pour nous faire douter qu'il s'agit d'une vraie troupe dans une vraie forêt, avec de vraies... Lire la critique de Mourir comme un homme

1
Avatar Chro
10
Chro ·

Critique de Mourir comme un homme par Qüentito

Tonia semble éperduement amoureuse de Rosario, qui ne le lui rend pas vraiment. Il est souvent absent, ou bien lorsqu'il est à ses côtés il est défoncé et sombre dans la violence. S'aiment-ils vraiment ? Difficile à croire, au début. Leur relation n'est que tensions entre désirs d'identités incompatibles : Tonia souhaite retrouver son fils perdu en Rosario, tandis que celui-ci cherche une vraie... Lire l'avis à propos de Mourir comme un homme

1
Avatar Qüentito
8
Qüentito ·