Vous vouliez une version plus sombre ? Et bien c'est fait, c'est une nouvelle version à découvrir.

Avis sur Mowgli : La Légende de la jungle

Avatar FloYuki
Critique publiée par le

Pour être honnête, quand j'ai vu qu'Andy Serkis allait être à la tête de ce projet, j'avais hâte de le découvrir au cinéma. Et puis, la nouvelle est tombé comme quoi Warner voulait censurer une partie du film car il aurait été jugé trop "sombre" (ou quelque chose de ce genre). Alors, quand j'ai appris que c'était Netflix qui allait nous distribuer le film, j'étais satisfait de voir que, eux, ils allaient laisser Andy Serkis faire comme il le souhaite plutôt que de lui infliger des contraintes. Chers producteurs de Warner, vous devriez laisser les réalisateurs s'exprimer comme il se doit au lieu d'essayer de faire le film à leur place (vous me faites peur pour Aquaman). Bref, le film est enfin sorti et j'ai profité d'une pause entre deux examens pour le regarder et me faire mon avis dessus. C'est un film bien qu'on nous a offert même si il y a des choses à redire derrière.

  • Positif

Personnages: Baloo (Andy Serkis) est un ours professeur sévère qui veut voir réussir ses élèves loups à tout prix. Il n'est plus la figure paternelle de Mowgli et est beaucoup moins sympathique que dans les précédentes versions. C'est une nouvelle version intéressante à découvrir quand on voit qu'il s'attache à Mowgli, même si il n'est plus comme son père. En tout cas, c'est un entraîneur sévère mais qui fait ce qu'il faut et il aide Mowgli du mieux qu'il peut le faire. Bagheera (Christian Bale) est une panthère qui a recueilli Mowgli pour en faire un enfant parmi la jungle mais hésite à le garder à cause de Shere Khan. On comprend la difficulté de son choix quand on se met à sa place, c'est difficile de savoir ce qui est le mieux pour une personne que l'on aime beaucoup, surtout quand on apprend son histoire mais on en reparlera plus tard de ça. Shere Khan (Benedict Cumberbatch) est un tigre qui a gardé des cicatrices des hommes qui ont voulu s'en prendre à lui, il veut tuer Mowgli pour éviter qu'il ne s'en prenne à lui à son tour. Déjà, on tient là le Shere Khan le plus sombre et le plus classe de tous (je le préfère de loin aux deux versions de Disney) mais c'est aussi un méchant que l'on comprend quand on se met à sa place. Bref, c'est un très bon méchant qui fonctionne pour ce long-métrage. Kaa (Cate Blanchett) est une sorte de voyante qui fait en sorte que la jungle reste toujours en équilibre, c'est aussi la narratrice qui nous raconte cette histoire. Même si on ne comprend pas toujours ses actions, on suppose qu'elle fait ça pour le bien de la jungle. Le chasseur (Matthew Rhys) est un chasseur payé par la tribu qui souhaite se venger de Shere Khan et tuer les animaux par plaisir de la chasse. La cruauté du monde se dévoile avec ce personnage, c'est horrible mais c'est nécessaire pour aider Mowgli. Concernant Tabaqui la hyène (Tom Hollander), il peut sembler inutile mais il a un petit rôle à jouer en tant qu'informateur et messager de Shere Khan, rien d'autre. Personnellement, je n'en attendais pas plus de la part de ce personnage et sa lâcheté ne m'étonne pas le moins du monde (il est un peu comme Benny de "La Momie" de 1999). Il y a aussi Boot, le petit loup meilleur ami de Mowgli qui est un pauvre petit loup rejeté par les autres parce qu'il est différent des autres. Il est vrai qu'il ne semble pas très utile à l'histoire mais vous ne resterez pas de glace dans la suite (dont on reparlera plus tard). Personnellement, j'aime bien ce petit loup qui est le seul à soutenir Mowgli en dehors de sa famille, ça fait toujours du bien d'avoir des amis.

VF: Déjà, je n'ai rien contre le fait que Kaa soit doublé par une femme dans le Live Disney et ici parce que je n'ai jamais réussi à savoir si Kaa était réellement un garçon ou une fille (même si j'adore Roger Carell et qu'il est mon Kaa préféré). A part ça, les voix françaises sont de bonne qualité dans leur ensemble, on sent que les comédiens s'investissent dans leurs personnages et leurs voix fonctionnent bien sur leurs personnages. Si il faut avoir une préférence, je choisis Philippe Valmont en Bagheera et Jérémie Covillault en Shere Khan, j'ai l'impression d'entendre Smaug mais dans un tigre, ça fait plaisir à entendre.

Univers: Oubliez l'univers gentil que le Disney vous avait montré quand vous étiez enfant, ici vous avez un univers cruel, sombre et assumé jusqu'au bout. Parfois, vous serez content de ne pas être à la place de Mowgli, quel que soient les personnes avec qui il est en fonction des scènes. Un univers qui donne envie de découvrir cette jungle pour certains et de la fuir pour d'autres. D'ailleurs, vous ne voudrez pas être en face de tous ces animaux qui vous seront présentés.

Version: L'intérêt de cet opus est que c'est une version plus sombre que les autres et une version plus proche de l'oeuvre d'origine (si j'ai bien compris). Ici, le sombre fonctionne pour nous donner une dimension plus impactante de l'histoire de Mowgli, à vous de voir si vous accrochez cette version ou pas mais ça reste une version intéressante à découvrir. N'oubliez pas que différent des autres ne veut pas dire que la version sera mauvaise pour autant.

Histoire: Un petit homme arrive dans la jungle contre sa volonté et apprend à devenir un loup parmi son clan malgré les difficultés de la jungle avec Shere Khan. C'est une histoire intéressante qui nous donne envie d'en savoir plus sur Mowgli et sur la suite. D'ailleurs, c'est une histoire différente des autres versions cinématographiques et donc, c'est plus intéressant à suivre quand c'est une histoire différente de celle que l'on connait.

Musiques: Elles sont de bonne qualité, non seulement elles sont bonnes à écouter dans leur ensemble mais ce sont aussi des musiques qui collent très bien aux différentes choses qui ont lieu à l'écran. Bon, ce ne sont pas les plus belles musiques que j'ai déjà entendu dans un long-métrage sur "Le Livre de la Jungle" mais ça reste de bonnes musiques.

Références: J'ignore si la véritable histoire du "Livre de la Jungle" est comme ça mais j'ai eu l'impression de voir des références à certains moments comme la scène avec Mowgli au milieu des branches et Mowgli qui est transporté vers les loups. Enfin, que ce soit dans l'oeuvre originale ou pas, ça reste des références sympathiques sur "Tarzan"

Introduction: Commencer le long-métrage avec la voix de Kaa qui nous raconte l'histoire de la jungle et les origines de Mowgli est une bonne idée, ça nous donne envie d'en savoir plus sur la suite de cette histoire, surtout pour l'avenir de Mowgli dans la jungle. C'est une bonne introduction pour démarrer le long-métrage en tout cas.

Tension: Alors là, je dis bravo à Andy Serkis parce que je ne m'attendais à rien. Chaque moment de conflit ou de confrontation m’entraînait dans la situation pour me faire engager toutes les possibilités (sauf la mort de Mowgli). C'est probablement du au fait que je n'ai pas lu l'oeuvre originale mais ça a marché avec moi.

Humour: La bande-annonce me faisait peur en nous montrant des petites blagues mais ça s'est bien passé au final. Les blagues ne nous obligent jamais à rigoler et il y en a très peu, il n'y a pas de quoi s'en plaindre étant donné qu'elles ne nous obligent pas à rigoler, je ne suis même pas que ce soient réellement des blagues.

Émotion: Je l'avoue, je ne pensais pas ressentir de l'émotion en regardant ce long-métrage mais ça a réussi. Certaines scènes ont réussies à me rendre triste et d'autres ont réussi à me choquer, à me faire réagir de la manière qu'Andy Serkis le souhaitait. Bref, c'est du très bon boulot de la part de Serkis.

Effets spéciaux: Ce ne sont pas les plus beaux effets spéciaux qui existent dans un long-métrage mais ils sont de bonne qualité, du même niveau que le film live de Disney de 2016. Mais ça reste de bons effets spéciaux qui se regardent sans gros problème, Andy Serkis a fait du bon travail sur ce point.

Mise en scène: Au début, j'avais peur d'une mise en scène qui ne soit pas très travaillée mais, plus le long-métrage avance et plus on s'aperçoit que la mise en scène est de plus en plus réussie. La mise en scène arrive à nous faire comprendre ce qui se passe sans que l'on ait besoin de dialogue.

Fin: Une belle fin où Mowgli a fait le choix de ce qu'il est et qui aura des répercussions sur la jungle entière. Ce n'est pas la fin que j'aurais espéré mais ça fonctionne très bien quand même, avec un générique assez joli juste après.

Décors: Ils sont de bonne qualité, on se croirait vraiment dans la jungle avec les animaux. Même les décors du village ont été travaillés comme il se doit. Le budget a bien été utilisé pour les décors, ça fait plaisir à voir.

Paysages: Que ce soit les paysages du village ou de la jungle, ils sont vraiment de toute beauté, c'est un régal pour les yeux de voir des paysages comme ça.

  • Négatif

Faux-raccord: Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi on entend le bruit d'un couteau qui sort de son fourreau alors que Mowgli a déjà son couteau dans sa main depuis le début ? J'avoue, au début j'ai cru que c'était un bug dans ma version ou les griffes de Shere Khan mais, pas de bug et les griffes contre la pierre ne fait pas ce bruit. Certes, ce n'est qu'un faux-raccord mais c'est quand même assez flagrant comme faux-raccord.

Mowgli (Roland Chand): Attention, je ne suis pas en train de dire que l'acteur joue mal, au contraire, il se débrouille plutôt bien. Ce que je dis est qu'on sent qu'il a du mal à jouer dans certaines scènes mais ça se comprend, c'est encore un enfant et il est difficile de toujours bien joué pour un enfant (contrairement à un adolescent).

Vision: Donc, on suit l'histoire du point de vue de Kaa pendant tout le long du long-métrage. C'est une bonne idée en soi mais on a du mal à croire que Kaa ait pu être présente pour voir toutes les scènes qui nous sont racontées. Enfin, je dis ça mais, comme c'est une espèce de voyante de la jungle, cette idée fonctionne plutôt bien.

Roi Louis: Il est où notre roi Louis ? J'aurais bien aimé découvrir la version d'Andy Serkis, surtout qu'on voit un trône dans le palais des singes. Ce n'est pas un véritable défaut en soi mais c'est triste de ne pas avoir pu voir notre roi Louis, ça aurait pu être intéressant dans cette version, tant pis.

Coupures: Dans quelques scènes, on sent qu'il y a des plans manquants, c'est dommage que certains plans se coupent ainsi. C'est surtout lors du moment décisif mais j'étais triste de voir qu'il manquait un ou deux plans entre ces deux moments, mais bon, rien de grave.

!!! PARTIE SPOIL !!!

Traitres: Pour ceux qui se demandent pourquoi les traitres travaillant pour Shere Khan ne vont pas chercher Mowgli ? Déjà parce qu'il est au village des hommes où ils auraient beaucoup de mal à entrer mais aussi parce que cet affrontement entre Shere Khan et Mowgli a été improvisé par celui-ci, et non prévu en guerre avec une armée de loups à sa botte. De plus, les loups obéissent par peur de Shere Khan mais, en le voyant se faire maitriser par les éléphants, ils auraient probablement fui la bataille, donc Serkis a bien fait de ne pas mettre les loups à la fin.

Conséquence: Bagheera veut obliger Mowgli a aller au village des hommes mais, cette fois, il ne le traîne pas jusque là-bas en rencontrant des personnes qui veulent empêcher Mowgli d'aller à ce village. Cette fois, Mowgli doit réussir la course des loups pour entrer dans la meute et rester avec les loups, là où Bagheera le verra plus en sécurité avec les hommes parce qu'il est comme eux physiquement. C'est difficile à croire mais c'est vrai quand on se met du point de vue de Bagheera, Shere Khan est un grand danger pour les loups et la jungle, tout le monde le sait.

Warner: Donc, la Warner voulait censurer ce long-métrage ? Et bien, heureusement que Netflix était là parce que ça aurait été du gâchis et ça aurait été moins intéressant à suivre que ce que l'on a. Bref, je suis heureux que Warner n'ait pas eu le dernier mot sur cette affaire (déjà que "Suicid Squad" et "Justice League" ont été ratés parce que les responsables ont écouté les faux-fans qui voulaient de l'humour comme dans Marvel....), on dit merci à Netflix.

Meurtre: Ici, on voit Shere Khan tuer les parents de Mowgli avant d'essayer de s'en prendre au petit homme, c'est une bonne manière de commencer le long-métrage. Beaucoup de personnes se sont toujours demandés ce qu'étaient devenus les parents de Mowgli dans les autres versions cinématographiques, c'est le seul film qui nous le montre concrètement et ça nous met directement dans l'ambiance globale du long-métrage.

Choc: Oh non, le pauvre Boot, il ne méritait pas de finir comme ça, c'est horrible. Ça fait vraiment un choc de voir sa tête emparé sur le bureau du chasseur, j'étais tellement triste pour lui, pourquoi ils n'a pas pris un des loups qui n'arrêtait pas de l'embêter. Si j'avais été Mowgli, j'aurais tué le chasseur avec son propre fusil et coupé la tête avec son couteau pour l’empaler et la mettre sur mon bureau, espèce de monstre !

Défense: On en parle de l'éléphant qui arrive à recoller sa défense sans colle forte ? Je ne suis pas un expert en la matière mais je suis persuadé qu'une défense ne peut pas se recoller aussi facilement. Heureusement qu'on voit qu'il a à nouveau la défense cassé quand il attaque le chasseur parce que sinon ça aurait été un petit peu plus grave comme défaut, même si ça marche pour le symbolisme.

Bagheera: Donc, Bagheera a été élevé par les humains qui le maltraitait avant d'être libéré et d'aller dans la jungle. C'est une histoire triste qu'on ne connaissait pas à propos de Bagheera. En tout cas, ça rend le personnage plus attachant et son point de vue plus compréhensible par rapport à Mowgli.

Kaa: Si elle sauve le petit homme des singes c'est pour aider Baloo et Bagheera mais c'est aussi parce qu'elle savait qu'il était destiné à tuer Shere Khan. C'est assez difficile à comprendre parce qu'on a du mal à imaginer Kaa comme une gardienne de la jungle mais bon, pourquoi pas après tout.

Au final, c'est une très bonne version du Livre de la Jungle que j'ai eu l'occasion de voir et, même si je regrette qu'elle ne soit pas sortie au cinéma, je suis très content d'avoir découvert cette nouvelle version. Je ne saurais dire si je la préfère au dessin animé de Disney (ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu) mais je le préfère à la dernière version Live qui nous a été donné de voir. On a une belle histoire, de bons personnages avec un bon développement (surtout Shere Khan et Mowgli) et une nouvelle version intéressante à découvrir, et plus fidèle à l'oeuvre d'origine pour ceux qui en voulaient une. Il est vrai que les coupures se voient dans certaines scènes, qu'il y a des faux-raccords évidents et que nous n'avons pas de nouvelle version du roi Louis mais ça ne nous empêchera pas d'apprécier ce long-métrage pour ce qu'il nous offre, une version plus sombre et assumée. Bref, je vous conseille vraiment de regarder ce film si vous souhaitez découvrir une nouvelle version de l'histoire de Mowgli, surtout qu'Andy Serkis est un bon réalisateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 808 fois
4 apprécient

Autres actions de FloYuki Mowgli : La Légende de la jungle