Avis sur

Mr. Turner par Christine Deschamps

Avatar Christine Deschamps
Critique publiée par le

Dès la première image, on sait que ça va être beau, le genre de reconstitution méticuleuse à la lumière enchanteresse. Le contraire aurait été étonnant, pour rendre hommage à l'aquarelliste aux 10.000 œuvres. Mais dès la 10ème minute, on sait aussi que ça va être long. Il faut dire que l'homme n'avait vraiment rien d'avenant, apparemment, une sorte d'ogre grimaçant, se contentant de grogner pour exprimer son sempiternel et inexplicable mécontentement. Pas le mauvais bougre, semble-t-il, juste l'un de ces égoïstes qui sacrifient tout à leur marotte, comme l'histoire des grands hommes en a compté tant. Et finalement, plus que d'art, ce film parle de la condition des femmes, éternelles mineures soumises aux caprices voire à l'indifférence d'hommes bien encombrés de leur responsabilité par rapport à cette population plutôt gênante, pendue à leurs basques pour leur simple subsistance, irritante parce que nécessaire. Le gentil Mr. Turner, génial et bougon, était un monstre de misogynie et les femmes qui ont eu le malheur de vivre dans son entourage et de lui survivre ont payé le prix fort, comme toutes les femmes de leur époque, et en général des décennies suivantes. Un film sur la dure loterie des destins féminins, en somme, car ces tragédies silencieuses ont totalement éclipsé, pour moi, le sujet annoncé, et c'est la grande force de ce film qui rejoint en cela La jeune fille à la perle, vers lequel il lorgne franchement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Christine Deschamps Mr. Turner