👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Critique rédigée en juillet 2019

Midnight Special et Loving (2016) sont les seuls films de Jeff Nichols à mon compteur. Le premier est un film de science-fiction laborieux m'ayant moyennement captivé, le deuxième une histoire d'amour impossible convaincante mais qui aurait mérité un peu plus d'émotion.
Mud: Sur les rives du Mississippi, sorti en 2013, m'attirait davantage sur plusieurs points, notamment par la présence de Tye Sheridan, m'ayant été révélée à travers Ready Player One (2018).
Dans ce film d'aventure moderne, deux adolescents, Ellis (Tye Sheridan) et Neckbone (Jacob Lofland) font la rencontre d'un homme surnommé Mud (Matthew McConaughey), ermite vivant dans un bateau suspendu au dessus d'un arbre au bord du Mississippi. Les deux frères font la connaissance de cet homme accusé d'avoir tué un homme, et décident de l'aider à réparer le bateau qui lui permettrait de fuir définitivement la société aux côtés de sa compagne Juniper.
Est-il un homme de confiance ou un simple meurtrier ? Pourquoi l'aider ?

Avec Mud, Nichols aboutit un drame très convaincant par son aspect contemplatif et grâce à un scénario mettant brillamment en valeur les relations familiales vues du point de vue des deux jeunes héros.
Effectivement, personnage esseulé, au caractère obscur et un peu menteur, Mud va offrir de l'entrain à ces deux jeunes gens, qui s'ennuient dans leur vie familiale et dont les parents annoncent vouloir divorcer.
Au travers le contact avec cet inconnu, éloigné de tous, Ellis et Neckbone vont apprendre à aimer et faire confiance à autrui. Le scénario fourmille de surprises, tel le fleuve du Mississippi, chaque enjeu dramatique arrive inopinément, sans qu'on s'attende au moindre tournant scénaristique.

Par exemple, la relation inattendue entre Ellis et une adolescente plus âgée que lui qui finit par tomber à l'eau, ou encore lorsque les deux garçons se découvrent capables de prendre la défense de Juniper face à la colère de Galen.


La forêt servant de cadre spatial principal est magnifiquement filmée et accompagne une histoire au message sincère qui n'est pas sans rappeler celui de Stand by Me (1986), portant sur la place qu'occupe l'amitié et / ou le sentiment amoureux chez chacun.

Par ailleurs, la naïveté que dégage les deux jeunes héros justifie leur rapprochement avec Mud, confronté au dépit amoureux.

Effectivement, tandis que Mud souhaite vivre en plein milieu du Mississippi en compagnie de sa femme avec laquelle il a perdu contact, les deux adolescents souhaitent affranchir les bornes imposées par leurs parents en découvrant le monde qui les entoure. Cela suggère ainsi que les personnages se retrouvent tous les trois partagés entre l'accomplissement de leurs désirs et l'élément perturbateur qui les poursuit ; c'est-à-dire les autorités chargées de retrouver les traces de l'ermite en conséquence du meurtre qu'il a commis, et les parents persuadés du mal que représente cet homme.


Le film est d'autant présenté comme un drame social qu'il est un conte, ponctué d'éléments scénaristiques surnaturels (notamment le bateau perché). Le mélange des registres (réalité et contraintes familiales / rêve et désir d'aventure de l'enfance) témoignent de l'implication de Nichols à s'adresser à un large public.

Mud apparaît comme une véritable surprise. Cependant, nous pourrions regretter certaines baisses de régime, notamment durant les scènes tournées de nuit, ou encore une part toujours obscure du personnage incarné par McConaughey qui aurait méritée d'être approfondie. L'histoire est rigoureuse, la représentation des sentiments est sincère et l'interprétation très juste: un film qui mérite de perdurer.

Angeldelinfierno
8

il y a plus d’un an

3 j'aime

Mud - Sur les rives du Mississippi
Lilange
8

Stand by Mud

Dear Jeff, Je suis tombée tardivement dans les méandres de tes pellicules poussiéreuses, et je m’en excuse humblement. Après tes histoires de familles dans Shotgun Stories et ton immersion...

Lire la critique

il y a 6 ans

75 j'aime

6

Mud - Sur les rives du Mississippi
Alexis_Bourdesien
7

C'est beau, que dire de plus ?

Voilà, pour moi le film de l’année pour l’instant. J’en ai vu pas mal au ciné Lincoln, The Master, Django, Effets secondaires, Zero Dark Thirty, Promised Land… mais Mud est véritablement celui qui...

Lire la critique

il y a 9 ans

66 j'aime

2

Mud - Sur les rives du Mississippi
Hypérion
7

Mississippi & passions

Mud, c'est un film visuellement impeccable, qui invite avec une maestria rare à se plonger dans la torpeur boueuse des rives du Mississippi. Si vous avez comme moi été bercé par les histoires de Tom...

Lire la critique

il y a 8 ans

65 j'aime

7

BAC Nord
Angeldelinfierno
9
BAC Nord

Flics et voyous

Aisément considéré comme un des favoris du nouveau « cinéma vérité » français, le nouveau long-métrage de Cédric Jimenez, revenant après avoir joué les Friedkin avec son polar La French (2014), puis...

Lire la critique

il y a 8 mois

32 j'aime

22

Matrix Resurrections
Angeldelinfierno
7

Tour de Raiponce à max de sens à Sion

Attendu au point d'en devenir inespéré, Matrix Resurrections, mené solo par Lana Wachowski, s'ajoute à une liste longue comme le bras de films pouvant enfin voir le jour sous l'étiquette de...

Lire la critique

il y a 5 mois

29 j'aime

11

Ma vie de Courgette
Angeldelinfierno
10

Gourmandise.

Ma vie de Courgette se vit. Comme la lecture du Bleu est une couleur chaude de Jul Marot ou l'écoute de Dangereuse de Christophe, ce film a l'aptitude de m'enfermer dans un cocon à chaque visionnage...

Lire la critique

il y a 1 an

25 j'aime

11