The Truth Will Set You Free

Avis sur Musarañas

Avatar _ LK
Critique publiée par le

Álex de la Iglesia et sa compagne Carolina Bang ne se sont pas trompés en produisant le premier long de Juanfer Andrés et Esteban Roel tant le script tient toutes ses promesses.
Ce n'est pas un film d'horreur à proprement parler, sauf à considérer que l'horreur se tapit au tréfonds de la psyché tourmentée des personnages.
Si l'argument de départ est à rapprocher de Misery comme on l'a dit (une femme perturbée séquestre un homme blessé à la jambe chez elle), son développement recèle quelques surprises et dépasse la simple référence.
Ce qui frappe, dans Musarañas, c'est la cohérence des réactions des personnages et la profondeur de leur profil psychologique. On est à mille lieues des productions horrifiques stéréotypées caractérisées par la psychologie sommaire de leurs protagonistes... quand les réactions de ceux-ci ne sont pas tout bonnement aberrantes. Ici, tout est en nuances de gris. Chacun a des raisons d'agir comme il le fait et la progression vers l'horreur graphique, mise à l'honneur sur l'affiche - qui représente rien de moins que la tête décapitée de l'actrice/productrice Carolina Bang (ici dans un caméo) -, n'en est que plus percutante.
Je ne vois vraiment rien à reprocher à ce film si ce n'est un certain sentiment de déjà-vu avec lequel de toute manière tout cinéaste (et cinéphile) doit composer. Quand le résultat est aussi carré, on serait mal avisé de le reprocher à son duo de jeunes réalisateurs.
Un des meilleurs films d'horreur psychologique qu'il m'ait été donné de voir ces dernières années.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 245 fois
1 apprécie

Autres actions de _ LK Musarañas