Bruce Campbell, mon idole...

Avis sur My Name is Bruce

Avatar Voracinéphile
Critique publiée par le

Comment ça, ce pitch est Z ? Mais totalement ! C’est là tout le génie de la chose ! On fait un film qui correspond exactement au format dans lequel Bruce Campbell joue d’habitude. Un cadre nanardeux, des acteurs médiocres (le jeune gothique fan de Bruce que nous suivons fait bien rire dans l’introduction), de l’humour nanar (où un crétin faisant une blague à sa femme finit décapité)… Un vrai festival d’effets nanars, avec un Bruce Campbell en roue libre qui cabotine comme un bourrin, vu que c’est lui qui tourne son propre film. L’acteur y aborde donc sa vie. Il tourne une énième suite de la saga Cave Alien (cherchez pas, moi j’ai cherché, et cette saga n’existe pas), et méprise ouvertement ses collègues de travail. Un vrai enfoiré, alcoolique et divorcé, qui appelle son ex à deux heures du matin pour se moquer d’elle, alors qu’elle couche avec… son agent artistique. Ringard dans son humour, se rendant méprisable par à peu près n’importe qui, Bruce ne fait pas dans la dentelle et nous gâtera d’un humour gentillet jusqu’au final, en alternant un humour bien gras (« Retraiiiite ! ») et quelques gags référentiels qui raviront les fans (« Tu connais pas l’horreur… T’as jamais bossé avec Sam Raimi ! »). Un film très sympathique, mais qui ne retrouvera jamais la pêche d’un Evil Dead, ni même la qualité de ses effets spéciaux. Car le budget étant faible, le film regorge d’effets clippesque et de trucages numériques peu aptes à nous satisfaire (l’approche Z est due aussi en grande partie à ça…). Le film se dirige, on le sens vers une morale gentillette où notre Bruce retrouve son entrain et sa joie de vivre. Avec un épilogue en post production marrant car tentant de faire basculer le Z en mode navet (avec une fin guimauve au possible), My name is Bruce peut se taxer d’avoir une aura de film Z culte, qui donne une image pervertie mais touchante de Bruce (cet acteur est une vraie crème en dehors des plateaux de tournages) dans des aventures complètement débiles. Mention spéciale à la saga Cave Alien qui fait vraiment rire, et où ils remplacent Bruce par un mannequin quand ils constatent sa disparition. Drôle (mais pas tout le temps, car le Z ne veut pas tout le temps faire rire), référentiel, naveuteux, le film a de solides arguments pour convaincre les fans de Bruce Campbell et les amateurs de raretés rigolotes et volontaires. Même si je le préfère dans des rôles sérieux, ce DVD est à côté des Evil Dead dans ma collec…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
3 apprécient

Voracinéphile a ajouté ce film à 1 liste My Name is Bruce

Autres actions de Voracinéphile My Name is Bruce