Joe le taré.

Avis sur My Name is Joe

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Joe est un chômeur, qui entraine une équipe de foot amateur de Glasgow et qui sort d'une longue période d'alcoolisme. Par un concours de circonstances, il va rencontrer le grand amour, Sarah, une assistante sociale, mais un de ses joueurs de foot est rattrapé par son état de junkie, ce qui va tout bouleverser.

J'aime bien la façon dont Ken Loach emmène peu à peu le drame dans une histoire qui démarre plutôt bien, avec cet homme qui veut relever la tête, qui fait du travail au noir, qui entraine des jeunes au foot. Ce Joe, incarné par un formidable Peter Mullan, veut aller de l'avant, et en allant aux alcooliques anonymes pour témoigner de son passé, il veut éviter que d'autres sombrent dans le même chemin.
On le voit vraiment s'illuminer lorsqu'il rencontre cette femme, Sarah, dont pourtant, la première rencontre se passe mal. Le film base une bonne partie de son histoire à cet amour naissant, avec de très belles scènes, où chacun semble se découvrir, mais Ken étant Loach, le social revient au galop.
La ville de Glasgow est filmée de manière vraiment flippante, l'antichambre de l'emploi, où la misère est là à chaque scène, c'est limite terrifiant.

Je suis moins fan de la dernière partie, qui emmènera à un drame, mais surtout, je suis déçu que le film ne se termine pas J'entends par là que plein de questions restent en suspens, dont la principale ; Joe et Sarah vont-ils rester ensemble ?
Ceci mis à part, ça reste de qualité, avec ce Peter Mullan dont on s'attache car il a envie de se battre pour lui et pour les autres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 247 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar My Name is Joe