Douce immersion !

Avis sur My Salinger Year

Avatar Pulpmovies
Critique publiée par le

Quasiment tremblotant, le réalisateur Philippe Falardeau primé à Deauville en 2014 s’en va accomplir la lourde tâche d’ouvrir cette 70ème édition de le Berlinale avec son film, My Salinger Year, douce introduction au monde du travail et aux ambitions artistiques d’une Margaret Qualley pétillante. On l’a découverte dans Palo Alto de Gia Coppola, puis aperçue récemment dans Once Upon a Time In Hollywood de Quentin Tarantino, celle qui a aujourd’hui 25ans s’impose déjà comme un talent de demain à suivre sans hésiter. On la retrouve ici aux côtés de Sigourney Weaver, un mélange de génération qui à l’image du film permet à l’actrice d’Alien de passer le témoin à plus jeune qu’elle. Sous une proposition de mise en scène des plus intéressantes de Philippe Falardeau, le portrait de cette nouvelle génération est mis en avant.

La Suite à lire ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 55 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pulpmovies My Salinger Year