BOSTON déborde ses secrets dans la RIVIERE MYSTIQUE

Avis sur Mystic River

Avatar Jean Noel Rouxel
Critique publiée par le

Il y a une couleur, une atmosphère, un gout âpre de mécontentement et solitude intérieure porté par chacun des personnages.
Tout commence simplement avec trois gamins hockeyeurs qui gravent une promesse d'amitié éternelle dans une dalle fraiche de béton. Le jeune Dave ne pourra finir l'écriture de son nom arrêté par un pédophile se faisant passer pour policier. Il sera violé et séquestré. Dave s'enfuira mais son agression tel son nom gravé dans le ciment frais NE SECHERA JAMAIS. L'enfance de Dave éteinte celle de ses camarades sera teintée de remords.
Kevin Bacon (Sean Devine) déjà impressionnant dans Sleepers (1996) de Barry Levinson a cette fois ci un rôle de policier mais on retrouve des similitudes dans l interprétation du livre de Dennis Lehane. Il est accompagné le Laurence Fishburne en inspecteur intransigeant.
Jimmy (Sean Penn) et Annabeth (Laura Linney) sont un couple meurtrit par l'assassinat de leur fille restant unis jusqu'aux portes de l'enfer; Céleste femme de Dave cherchera la voix de la raison s'engouffrant dans les méandres du doute.
Jusqu'au dernier plan on se demande le dénouement de ce drame sombre et froid, Clint nous emporte dans les flots de la Mystic River, il y a une couleur ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 21 fois
2 apprécient

Jean Noel Rouxel a ajouté ce film à 6 listes Mystic River

Autres actions de Jean Noel Rouxel Mystic River