Affiche Naked

Critiques de Naked

Film de (1993)

  • 1
  • 2

Critique de Naked par Wahrgh

Il y a deux choses qu'il faut que vous sachiez sur moi. J'apprécie tout particulièrement le côté technique d'un film, que ce soit la mise en scène ou la photographie, l'utilisation du son et la composition des plans. Un film, aussi vide soit-il, obtiendra toujours grâce à mes yeux si son aspect technique est maîtrisé de bout en bout. Et, par dessus tout, j'adore voir évoluer un... Lire la critique de Naked

42 13
Avatar Wahrgh
9
Wahrgh ·

Femme qui pleure, à moitié dans ton cœur

Il y a quelque chose de très étrange dans la construction de "naked".  Comme si Mike Leigh avait eu envie de créer un genre nouveau, le cinéma "demi-vérité".  Comment expliquer, si ce n'était pas le cas, cette juxtaposition entre ces scènes hyper-réalistes et la présence du personnage de Jeremy, totalement fabriqué et même intellectualisé (cette forme de double opposé de Johnny, de pôle inversé... Lire la critique de Naked

25 5
Avatar guyness
7
guyness ·

Naked

Johnny est l’homme qui murmurait aux oreilles des âmes déchues. Un parolier de la mélancolie, un poète macabre de l’apocalypse. Il est la petite voix qui se fraie un chemin dans votre esprit pour se questionner sur la douleur des plus faibles, pour se demander : pourquoi, à quoi bon ? Il s’incruste sans rien ne demander à personne. Mike Leigh est anglais, et même s’il fait parler les plus... Lire la critique de Naked

18 2
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

Du charbon dans les yeux

Impossible de rester de marbre devant la noirceur qui habite Naked. Film dépressif par excellence, il marque surtout les esprits par la performance sans limite de son acteur principal, l'excellent David Thewlis. Littéralement habité par son personnage, c'est un homme marqué par la vie qui semble avoir perdu tout espoir de bonheur qu'il incarne à l'écran, pour le meilleur et pour le pire,... Lire la critique de Naked

9
Avatar oso
7
oso ·

Be sad !

Alors que Mike Leigh n'était pour moi que le père de Be Happy et Another Year, films que j'avais beaucoup appréciés, notamment par leur humour et leur fraîcheur, qu'elle ne fut pas ma surprise de découvrir Naked, en tous points l'inverse. Et de me rendre compte par la même occasion que ce brave Leigh n'était pas qu'un réalisateur anglais rigolo aux dialogues géniaux. Naked peut être vu comme... Lire la critique de Naked

7
Avatar Before-Sunrise
8
Before-Sunrise ·

Critique de Naked par hello

C'est l'interprétation du personnage de Johnny par David Thewlis qui porte le film très haut. On suit les tribulations d'un être perdu, qui erre à travers les rues londoniennes et qui s'immisce au hasard dans la vie des personnes rencontrées. Sa force oratoire subjugue, questionne sans fin, perturbe et se répercute, ou pas, suivant la profondeur des âmes sondées. Johnny est-il réel ? Ou ne... Lire l'avis à propos de Naked

4 2
Avatar hello
10
hello ·

Critique de Naked par Martin Kirsch

Peu de films m’ont marqué comme Naked de Mike Leigh, que je peux regarder au moins une fois par an sans être lassé. C’est bien plus que l’histoire d’un paumé qui erre dans les rues de Londres, c’est une œuvre philosophique qui reflète les inquiétudes d’une époque où règne l’incertitude, le vide et le désespoir. Johnny, le personnage principal, est un prophète millénariste des temps... Lire la critique de Naked

2
Avatar Martin Kirsch
10
Martin Kirsch ·

Le style ne suffit pas a masquer le manque de substance.

Je suis un fan de Mike leigh, Ken Loach, etc mais la j'ai perdu patience.La logorrhée de Johnny m'a vaincu a la moitie du film. D'autant plus que je venais de regarder la veille Tyrannosaurus, ou au contraire la parole était plus rare mais tellement plus juste. Le personnage de David Thewlis sonne faux, même si l'acteur a des qualités indéniables. Il oscille en permanence dans ses... Lire l'avis à propos de Naked

3 17
Avatar doumefer
4
doumefer ·

Critique de Naked par Ygor Parizel

Certainement le film le plus sombre de la filmographie de Mike Leigh, et pourtant c'est également peut-être bien un des plus drôles. Le texte est rempli de punchlines issues d'une sorte de philosophie nihilo-misanthropique provenant de l'esprit dérangé du personnage central. Johnny un sans domicile fixe et pourtant intellectuel brillant qui fuit Manchester par peur d'un passage à tabac, un... Lire l'avis à propos de Naked

Avatar Ygor Parizel
9
Ygor Parizel ·

Un monologue verbeux noyé dans un univers scabreux

J'avais été enchanté par Behappy (2008) du même Mike Leigh (voir ma critique du 22/08/2009 dans ce blog). J'avais donc décidé de voir Naked, sur la foi de critiques positives que j'avais lues. Bien mal m'en a pris. Le film commence par une scène de viol dans une impasse de Manchester. Johnny (David Thewlis qui est par ailleurs un bon acteur - je viens de le voir incarnant le mari de Aung San... Lire la critique de Naked

Avatar Roland Comte
3
Roland Comte ·
  • 1
  • 2