God blesse America

Avis sur Nashville

Avatar Clode
Critique publiée par le

Nashville

Ville de la country, où tout se fait en musique. Dans ses studios d'enregistrement tyrannisés par les gloires d'un passé glorifié, ses bars concerts prophétisés par les promesses d'un glorieux futur et ses bouis-bouis miteux peuplés d'une masse suiveuse rêveuse ignorée. Dans ses rendez-vous haut-placés d'une élite intouchable, ses meetings politiques d'une classe dirigeante qui se veut proche du peuple et ses ralliements populaires méprisés par cette même élite intouchable qui se veut proche d'un peuple qu'elle ignore pourtant.

Nashville

Ville où les stars vieillissantes de la country remplissent les salles et pilotent le système, les stars en devenir remplissent les bars, feignent de ne pas suivre un système qui les a pourtant créés et la horde de prétendants futurs stars qui ne le deviendront jamais, remplissent leurs rêves d'espoir qu'ils n'atteindront jamais, voulant intégrer un système qui ne veut pas d'eux. Ville où l'on entend tout le temps un homme politique en campagne sans jamais le voir, depuis une camionnette qui arpente la ville en rabâchant sans cesse un discours qui se contente de répéter ce que tout le monde veut entendre et où l'on voit toujours une journaliste qui n'écoute jamais les gens qu'elle interroge, coincé dans sa vision personnelle et qui ne veut pas entendre ce que tout le monde lui répète.

Nashville

Ville où viennent s'échouer les rêves de grandeur de milliers d'aspirants chanteurs, épaves à la dérives dans les courants country qui l'animent, desquels surgit, quand le talent et le miracle se rencontre le plus naturellement du monde, une nouvelle étoile, brillante, puissante, irradiante, nouveau repère stellaire de milliers d'aspirants chanteurs, portés par leurs rêves de grandeurs. Eternel recommencement d'un cycle sans fin.

Nashville

Ville ou l'American dream se transforme en cauchemar sanglant, puis redevient rêve, en l'espace de quelques minutes suspendues à jamais dans le temps, entre deux rafales de balles.

Nashville

Ville symbole d'une Amérique sans histoire qui s'en créer une, d'un rêve américain duquel l’Amérique est depuis longtemps sortie sans jamais l'oublier, brusquement réveillée à grand coup de réalité, d'un mythe américain fusillé devant le monument de sa fausse histoire par la personnification de son rêve enchanté désenchanté. Ville symbole d'un mythe américain immédiatement ramener à la vie, plus fort que jamais, devant le monument de sa fausse histoire par la personnification de son rêve désenchanté ré-enchanté.

Nashville

Vil d'Amérique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 417 fois
9 apprécient

Clode a ajouté ce film à 2 listes Nashville

Autres actions de Clode Nashville