👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Si "Network" a quelque peu vieilli dans sa forme, à l'image de cette émission fictive improbable qui bat des records d'audience, son propos reste en revanche plus que jamais d'actualité, et s'avère même prémonitoire à certains égards.

Dès 1976, Sidney Lumet a parfaitement cerné l'évolution présente et à venir du medium télévisuel, incarné par le personnage de Faye Dunaway, sorte d'allégorie personnifiée de la petite lucarne.
Cette "enfant de la télé" la comprend d'autant mieux qu'elle a grandi avec elle, contrairement à la génération précédente, celle de William Holden, formée à la radio et à la presse écrite, et qui conserve un certain recul, et donc une forme d'authenticité et d'intégrité.

Peter Finch représente lui aussi cette génération, mais lui n'a pas su garder sa lucidité, et il se trouve également aliéné par le petit écran, à l'issue d'années de carrière soumises aux contraintes du roi audimat.
Quant à Robert Duvall, il incarne une autre facette de cet univers, tout aussi corrompue, celle du producteur carriériste à la solde de son actionnaire.

On l'aura compris, "Network" est un véritable réquisitoire à charge contre la télévision, bénéficiant d'une mise en scène parfois théâtrale mais diablement efficace, simplement affaibli par sa dimension caricaturale et par quelques longueurs.
En tout état de cause une belle réussite de la part de Sidney Lumet, qui vient compléter avantageusement son panel de films sur les institutions américaines, tels que "12 angry men", "Serpico", "Verdict", "Power" etc...

Network - Main basse sur la TV
Hypérion
9

Dystopie immédiate

Network est un grand film. Non pas gigantesque, boursouflé de sa propre importance. Grand. Sec, taillé à coups de serpe chirurgicaux. Que du nerf et des tripes, pas de chair inutile, pas de gras...

Lire la critique

il y a 8 ans

95 j'aime

3

Network - Main basse sur la TV
Sergent_Pepper
7

Odieuse audience

Pamphlet sans concession sur la télévision, Network a un premier mérite, celui de son année de production. En 1977, les coulisses qu’il donne à voir sont encore peu connues du public, et font l’effet...

Lire la critique

il y a 8 ans

80 j'aime

5

Network - Main basse sur la TV
Kalian
10

She's television generation. She learned life from Bugs Bunny.

Je pourrais palabrer pendant des paragraphes entiers sur ce film, tenter d'expliquer la virtuosité à toute épreuve de sa réalisation, m'extasier sur sa distribution qui semble sortir d'un rêve de...

Lire la critique

il y a 11 ans

70 j'aime

21

Faites entrer l'accusé
Val_Cancun
9

Le nouveau détective

Le magazine haut de gamme des faits divers français, qui contrairement aux (nombreux) ersatz sur la TNT, propose toujours des enquêtes sérieuses, très documentées, sachant intriguer sans tomber dans...

Lire la critique

il y a 7 ans

46 j'aime

11

Mare of Easttown
Val_Cancun
9

Mare porteuse

La preuve qu'on peut produire une mini-série remarquable sans véritable originalité ni innovation, en s'appuyant seulement sur un excellent script et un usage pertinent des ressorts classiques du...

Lire la critique

il y a 12 mois

44 j'aime

2

L'Horloger de Saint-Paul
Val_Cancun
8

Mystère et traboule de gomme

Ce n'est qu'au deuxième visionnage que j'ai vraiment "compris" et aimé "L'horloger de Saint-Paul", et malgré l'estime que je lui porte, ce n'est pas un film que je recommanderais, en particulier aux...

Lire la critique

il y a plus d’un an

39 j'aime

2