Comme l'éclair il tourbillonne

Avis sur Nicky Larson et le Parfum de Cupidon

Avatar LeTigre14
Critique publiée par le

Fan de « City Hunter » (Nicky Larson chez nous), j’avais les pires craintes quant à cette adaptation (à plus forte raison quand on voit la filmographie assez déplorable de Philippe Lacheau). Et si les premières scènes confirmèrent mes craintes, la suite fut une très bonne surprise.

Peu à peu on constate que Philippe Lacheau est un vrai fan de « Nicky Larson », les références et les clins d’œil bien sentis à l’anime du Club Dorothée sont nombreux. En parlant du Club Dorothée, Lacheau glisse également un tas de références à nos émissions préférées de quand on était gamins. Du vrai fan service, oui mais fait avec intelligence et pas envahissant. Lacheau n’en oublie pas de dérouler son histoire qui est digne du produit original, c’est simple on a l’impression de voir un épisode rallongé de « Nicky Larson ». Les acteurs sont bien choisis, l’esprit clairement respecté jusque dans les moindres détails, le corbeau à la fin, l’éraflure sur la joue d’un tir de balle, la musique qui est celle de l’anime, etc... tout ou presque y est. Lacheau est resté fidèle jusque dans la relation Larson-Laura qui respecte parfaitement celle qu’ils entretiennent dans l’anime. Le côté débile de l’œuvre de Tsukasa Hōjō est lui aussi bien présent et fonctionne bien, mais Lacheau n’en oublie pas les quelques instants sérieux que l’on retrouve toujours dans un épisode de « Nicky Larson".
Bref côté respect de l’œuvre Lacheau fait mouche, dommage que quelques points non négligeables viennent faire grincer des dents en premier lieu les méchants qui manquent de souffle, pas assez méchants justement ou pas assez ridicules comparé à ce qu’on peut voir dans l’anime

(même si Letellier est plutôt réussi)

, heureusement les 2nds couteaux (Pancho et Skippy) rattrapent le coup. Dommage aussi qu’à l’image du 1er quart d’heure certaines scènes virent du « idiot façon Tsukasa Hōjō » à la beauferie.

Mais qu’à cela ne tienne, on ressort de la salle en ayant eu l’impression d’assister à un épisode original de notre pistolero préféré et rien que pour ça il vaut le coup. Philippe Lacheau rend un bel et fidèle hommage à l’œuvre originale, bien joué.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 135 fois
1 apprécie

Autres actions de LeTigre14 Nicky Larson et le Parfum de Cupidon