Affiche Night Call

Critiques de Night Call

Film de (2014)

"La télé, ça a l’air tellement vrai"

Los Angeles est une ville tentaculaire de seize millions d’habitants avec une superficie plus de dix fois supérieure à celle de Paris. La ville, abritant de nombreuses stars, regorge de paparazzi. Night Call ne s’intéresse pas à ces chasseurs de stars, mais à un autre type de chasseurs d’images, celles des faits divers. Un jeune paumé, Lou Bloom, décide de se lancer dans cette... Lire la critique de Night Call

43 6
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Network 2.0

Quelle belle surprise. J'attendais pourtant le glauque gratuit à des kilomètres, cet arc récurrent tendu tout entier vers l'effet choc "réaliste", écrasant un récit vidé de sens sous couvert d'un personnage mystérieux qui ne se révèle souvent que simple psychopathe. Tout a pourtant l'air de ça dans "Night Call" et je me bouchais d'abord le nez de peur que la suite n'empeste. Toute... Lire la critique de Night Call

59 7
Avatar drélium
8
drélium ·

"Les charognards sont là, la mort ne vient pas seule."

Une poignée de minutes suffisent à Dan Gilroy pour nous introduire le personnage de Louis Bloom, jeune homme vivant de menus larcins, et nous faire comprendre à qui nous avons à faire : un être de peu de moral avec beaucoup de bagou et surtout prêt à tout. Le hasard va le pousser vers la profession de journaliste freelance, traquant dans tout Los Angeles des images chocs pour les revendre aux... Lire l'avis à propos de Night Call

30 5
Avatar Karl Friedrich Von Münchhausen
9
Karl Friedrich Von Münchhausen ·

A cran de surveillance.

Night Call commence par une fausse piste : le diaporama impeccablement photographié d’une urbanité cadrée et aux éclairages artificiels jaunes sur le bleu marine d’une nuit sans encre, invite à une errance presque poétique. Mais on a appris, depuis Taxi Driver, à se méfier des rues qui dorment. Le sujet même du film n’est pas révolutionnaire d’originalité : la course à l’audience génère une... Lire la critique de Night Call

107 10
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Course au spectaculaire

Los Angeles, la nuit : Quasiment désert mais les voitures roulent et dans certaines d'entre elles peuvent se trouver des hommes, souvent solitaires et traquant n'importe quels coups à faire pour vivre et/ou assouvir ses pulsions. L'un d'eux c'est Louis Bloom qui va vite se spécialiser dans la recherche du scoop, principalement violent et touchant les familles blanches et aisées. Pour son... Lire l'avis à propos de Night Call

57 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Un thriller haletant et sans compromis ! (Sans spoilers)

Ce film retrace donc le parcours de Lou, un jeune homme qui n’a pas fait d’études et qui se débrouille comme il peut pour survivre. Jusqu’au jour où il décide de se lancer dans une carrière de « journaliste » de faits divers (crime, accidents, cambriolage). Dan Gilroy se lance dans la réalisation à l’âge de 55 ans après avoir travaillé sur les scénarios d’une petite dizaine de films (plus ou... Lire l'avis à propos de Night Call

91 28
Avatar Saymyname-WW
9
Saymyname-WW ·

Creepy Bloom

Nightcrawler, ou Night Call en français (oups ce n'est pas du français, mais juste pour les français qui ne pourront pas prononcer "nightcrawler" ;)), est un film dont je n'attendais pas grand chose. Ne subissant pas de matraquage médiatique (non pas que je vive dans une grotte, hein!), je passe parfois à côté de ce qu'on dit sur tel ou tel film (en plus je... Lire la critique de Night Call

45 2
Avatar Lilange
8
Lilange ·

La course du rat

Paparazzo criminale Même si Louis Bloom / Jake Gyllenhaal n’appartient pas vraiment à la famille des paparazzi – si présente au cinéma, comme repoussoir, comme exutoire à nos tendances les plus glauques, les rats comme ils se surnomment eux-mêmes. Le terme aurait d’ailleurs été crée par Fellini, pour la Dolce Vita (Paparazzo, le compagnon photographe des partouzes molles de Mastroianni),... Lire la critique de Night Call

47 8
Avatar pphf
8
pphf ·

False Evidence Appearing Real

Bien des scénarios de comédies se construisent sur une absolutisation : et si la réussite sociale n’était qu’une question de déterminisme social (Trading places, Landis) ? Et si des extra-terrestres prenaient nos fictions au sérieux (Galaxy Quest, Parisot) ? Et si une mère de famille faisait vraiment tout pour ses enfants (Serial mom, Waters) ? Sous ses allures sombres de thriller, Nightcrawler... Lire la critique de Night Call

66 3
Avatar gallu
8
gallu ·

Nous sommes sociopathes

Sur le conseil avisé de Jason_Brody j’ai vu Night Call hier soir. Vraiment un bon film, bien rythmé avec une bonne réalisation, j’ai été pris par l’histoire. Cependant, fait étrange, j’ai ressenti par la suite une sorte de malaise. Après un petit travail d’introspection j’ai compris l’origine de cette sensation amère. Au travers de Night Call, j’ai perçu une vision de notre monde : la course... Lire la critique de Night Call

35 4
Avatar Rick_Hunter
8
Rick_Hunter ·