Night Call: La monstruosité "journalistique" a un visage!

Avis sur Night Call

Avatar lugdunum91
Critique publiée par le

Rattrapage filmique en cette fin d'année 2020, je m'attaque à ce très cher métrage qui a bouleversé plus d'une personne et à juste titre!!

On suit l'histoire de Lou Bloom (Jake Gyllenhaal ), voleur sans scrupule, qui à la suite d'un accident dont il est témoin voit un moyen de se faire de l'argent en voyant en action des Nightcrawlers couvrant le drame.

Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourra Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc, spectaculaire et sans aucune limite qu’il vendra à prix d’or aux chaînes de TV locales

C'est tout simplement terrifiant, dégueulasse, à vomir!

C'est tout ce qui me répugne dans cette soif insatiable aux scoops, images chocs et traitement de l'information des médias sans aucune morale qui se contrefoutent des répercussions de leurs actes!!

Le personnage de Jake Gyllenhaal est tout à fait détestable, antipathique, manipulateur et psychopathe, il est juste le fils "journaliste" qu'Hannibal Lecter aurait voulu avoir^^

Honnêtement, je ne m'attendais pas à détester un personnage à ce point là, ni qu'il soit exactement l'incarnation même de tout ce que je reproche à un secteur de métier.

L'acteur livre ici encore une fois, une prestation monstrueuse tant dans son interprétation vocale (glaciale, articulé et intellectualisée) et gestuelle dont le physique -très amaigri, au teint livide avec un regard perfide voire effrayant que l'on pourrait aisément comparer à une hyène affamée en quête de sa prochaine proie- sublime cette sensation d'horreur qui se créer devant un spectateur de plus en plus révolté.

Décidément, cet acteur protéiforme ne cesse de m'épater tout au long de sa carrière et il se révèle au fur et à mesure un des grands de sa génération.

La narration est très bien construite (autour de l'ascension de Lou), limpide et va crescendo. Je n'ai noté aucun véritable plan inutile et dans l'ensemble, c'est très bien shooté avec une belle colorimétrie.

Le reste du casting-forcément plus en retrait- fait le café et le rythme des séquences très satisfaisant et par conséquent rendant l'ensemble digeste et pas trop long.

Dan Gilroy livre avec sa première réalisation- lui qui a principalement été scénariste- un métrage réussie et maitrisé de bout en bout et qui je pense peut faire date tant il est marqueur d'une époque ayant perdue tout principe moral.

A découvrir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 95 fois
5 apprécient

Autres actions de lugdunum91 Night Call