Belle mécanique

Avis sur Night Call

Avatar pierreAfeu
Critique publiée par le

Le cynisme est entendu dès le départ et c'est tant mieux. Le sujet ne sera pas directement celui de la télévision sensasionnaliste, et même si l'on s'y attarde un peu lourdement en toute fin, la question de la bonne morale, de l'info-poubelle, des détournements visuels en tous genres ne sert que de toile de fond au portrait d'un american psycho 2.0, Lou Bloom, chasseur d'images chocs, dont la vocation tient autant du hasard que de la pathologie.

Nigh call (titre "français") est très efficace. Mise en scène rythmée, image soignée, montage subtil, scénario au cordeau, le film de Dan Gilroy fonce à fond la caisse sans déperdition aucune, belle mécanique bien huilée, du bon boulot.

On lui fera donc les mêmes reproches qu'à Gone girl, dans cette perfection finalement un peu vaine parce que trop ripolinée, sans surprise et presque sans émotion. Notons cependant quelques passages particulièrement réussis, notamment la course poursuite clé du film, et l'érotisation sublimée de la relation entre Bloom et sa "cliente", Nina Romina, elle-même largement aussi barrée que lui.

Dominé par un Jake Gyllenhaal habité, parfois proprement halluciné, sorte d'archétype zombiesque du self-made man à l'américaine, miroir sombre d'une (excellente) Rene Russo ressuscitée en vieille bombe permanentée à la puissance vacillante, Night call demeure un divertissement de qualité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 301 fois
4 apprécient

pierreAfeu a ajouté ce film à 1 liste Night Call

  • Films
    Cover 2014 • Film par film

    2014 • Film par film

    Avec : Au nom du fils, Night Moves, Leçons d'harmonie, L'Étrange couleur des larmes de ton corps,

Autres actions de pierreAfeu Night Call