Pourquoi peut-on se passer de Night Call?

Avis sur Night Call

Avatar chester_d
Critique publiée par le

Ce texte a un caractère préventif, il s'adresse à ceux et celles qui n'ont pas encore vu Night Call :
1) Ne pas s'attendre à remake de Drive: malgré la publicité qui a été faite en ce sens, il ne reste de Drive que l'idée d'une voiture dans la nuit (une Chevrolet rouge), c'est-à-dire presque rien.

2) Ne pas croire que Night Call va nous parler de notre rapport aux images (véritable attrape-gogo): les images de violence urbaine enregistrées par Lou Bloom (Jack G.) aux quatre coins de L.A n'intéressent qu'un seul personnage, une directrice de chaîne (Rene Russo) qui est prête à diffuser n'importe quoi pour faire remonter l'audience. Mais chaque image se négocie âprement, selon les critères suivants:
- Un banal accident de la circulation vaut environ 250 dollars
- Une fusillade dans une villa = 1000 dollars
- Une fusillade dans un restaurant suivie d'une course poursuite dans L.A (censée être la grande scène du film) = 10000 dollars
Plus le film se conforme à cette logique de surenchère, plus il est mauvais.

3) Ne pas imaginer que Night Call est un film inquiétant ou malséant: c'est un film au contraire très tranquille, presque confortable, où les négociations suivent leur cours, jusqu'au moment où le personnage principal a suffisamment d'argent pour créer son entreprise et engager un assistant.

4) Mais ne pas croire non plus que Night Call ait quoi que ce soit d'intéressant à dire sur cette "création d'entreprise". Dans ce film, les choses suivent simplement leur cours, comme de l'argent qui dort en banque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 466 fois
8 apprécient · 9 n'apprécient pas

Autres actions de chester_d Night Call