WORK THE BUTT OFF

Avis sur Night Call

Avatar Corteccia _
Critique publiée par le

Ce film inspire à se pousser, se surpasser, donner le meilleur de soi même, oser, avoir confiance en ses plans, ses idées et ses projets. Ca c'est très beau comme message et c'est très bien traité dans le scénario, par le personnage de Lou, prenant vie sous les traits de Jake Gyllenhaal.

L'histoire se tient en n'ayant pas de réelle intrigue principale mais plutôt une suite d'évènements. On reproche d'ailleurs au film de suivre le schéma suivant : trouver un crime la nuit, s'y rendre, aller vendre l'information.
De ce fait, on pourrait considérer que le film pourrait très bien tenir dans un format plus court, comme un court métrage.

Cependant certaines relations développées entre les personnages, sur ces 117 minutes, sont assez inédites et intéressantes. On notera celle entre Lou et Nina, une journaliste d'une chaîne de Los Angeles. En effet cette relation permet de mettre en avant le côté manipulateur du héros et son manque d'empathie, de connexion à la réalité. On retrouve ces idées là, plus tard dans le film, avec l'assistant du héros, Rick, dans deux scènes très réussies, dont une très jouissive.

Jake Gyllenhaal livre ici une très très bonne performance, que ce soit dans l'aspect physique du personnage, sa gestuelle, et tout simplement dans son interprétation du héros du film. Il offre ici un personnage très froid, effrayant et en même temps admirable à certains moment.

La musique de James Newton Howard colle bien aux paysages nocturnes du splendide Los Angeles, quoi que très discrète et intervenant rarement.

Il faudrait souligner un aspect très intéressant dans ce film : le rôle des médias dans la diffusion de l'information. C'est à dire ce que les médias choisissent de montrer, pourquoi veulent-ils le montrer, et qui ciblent-ils.

Cependant il manque un petit quelque chose au film pour le gracier et le faire sortir du lot, et c'est bien dommage car il y avait énormément de potentiel.

On retiens que c'est la deuxième réalisation de Dan Gilroy, après un "Jason Bourne : L'héritage" qui laissait sur sa faim; et on sent que le bonhomme a du potentiel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 413 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Corteccia _ Night Call