Los Angeles....la nuit!!

Avis sur Night Call

Avatar Anthony Benguigui
Critique publiée par le

QUESTION(S) DE MORALITÉ

Bienvenue à Los Angeles : ses plages, son soleil et ses palmiers!!! Non, non, bienvenue à Los Angeles de nuit, ses accidents de la route, ses rues dangereuses et en compagnie de Lou Bloom : un mec au regard flippant qui vit la nuit de petits vols et délits et qui surtout cherche le bon plan pour se faire de l'argent rapidement et facilement. Le rêve américain à travers un garçon à la moralité ...spéciale, une nuit il fait connaissance d'un monde fascinant et morbide : les unités mobiles de TV qui traquent l'image choc d'un accident de voiture, d'une victime d'agression violente pour la balancer à la face des américains pendant le petit déjeuner. Lou va très vite apprendre le "métier", va même développer une petite entreprise à grands coups d investissements et même en recrutant un stagiaire du nom "Rick" (Riz Ahmed). Ce personnage de "Rick" est vraiment le personnage qui m'a le plus donné d'empathie et qui m'aider à me plonger dans ce récit dans lequel il est question de nos rapports aux médias et à l'information, la quête de l argent à tout prix et aux dilemmes moraux et à la critique des bas instants de l'homme (mort, racisme,etc, etc...)...

RASOIR DEUX VOIR TROIS LAMES

Nightcrawler est une véritable réussite à de nombreux niveaux :

  • Une ambiance : immersion, peur et mal être, voilà mes sensations à la sortie du film. Jake Gyllenhaal joue extrêmement bien et donne vie à un Lou aussi captivant que dérangeant, cette sensation est accentuée par son regard noir, fixe et très étrange. La BO, bien qu' assez répétitive, participe grandement à l'ambiance générale pensante et flippante de film
  • Ces thèmes : tous les dilemmes moraux du film m'ont renvoyé à ma façon de consommer les médias mais aussi le cinéma, à cette recherche de la surenchère et du sensationnel : ça donne à réfléchir... La fin tient vraiment aux tripes et m'a personnellement beaucoup marqué, mission accomplie pour Dan Gilroy!
  • La réalisation : ce Los Angeles de nuit est super bien filmé et il se dégage une beauté froide et glaciale à l'image de Rene Russo, le seul personnage féminin du film et de poids face à Lou et sa folie... Beaucoup de gros plans sur les visages, des images comme fixé vers le sol pour démontrer l'esprit cynique et fermé des médias à sensations et de Lou mais aussi de caméras embarquées en voiture lors de la course à l'image de choc qui nous placent vraiment en passager complice de notre personnage principal au regard louche.

A voir? Pour une idée de base bien trouvée et traitée, un Jake Gyllenhaal de haut niveau (comme d'habitude) et un film à l'immersion malsaine mais captivante!!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 276 fois
4 apprécient

Autres actions de Anthony Benguigui Night Call