Run All Night

Avis sur Night Run

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Bon postulat de départ, bon script et bonne ambiance pour un polar noir sans (trop) de sucre, pas mal amoché par une mise en scène faussement virtuose. Un face à face entre deux corps fatigués, Liam Neeson et Ed Harris, amis de sang tout deux contraints de se foutre sur la poire le premier pour protéger son fils et le second pour protéger la mémoire du sien. Le scénario se serait concentrer sur le point, qu'on aurait touché au drame sanglant et déchirant mais l'action prime, du coup les auteurs ont laissé de la place pour des personnages secondaires et bourrins. Des références attendues (Once Upon a Time in America, Michael Mann, Martin Scorsese), d'autres un peu moins (Road to Perdition, The Terminator) et l'envie attendrissante de peindre un New-York tentaculaire, le tout dans un temps limité, comme au temps bénit des polars urbains sévèrement membrés. Mais Jaume Collet-Serra fait le malin, ne sait par tourner un plan plus d'une quinzaine de secondes et use d'un procédé 3D frimeur et inutile. Lors de la séquence dite spectaculaire de l'immeuble, on a envie de demander au réalisateur d'aller réviser son Die Hard (John McTiernan) ou son Collateral (Michael Mann) pour donner un peu d'ampleur à l'action, au décor. Run All Night reste un guns movie bien intentionné, rythmé (malgré un dernier acte inutile) et sans trop de larmiche (un peu quand même sinon on ne serait pas dans les 2010's). Au baromètre de la Liam Neeson-sploitaion on est pas mal, au point où je jetterais bien un œil sur Non-Stop.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 124 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Seance-sup-0H30 Night Run