A Matter of Time

Avis sur Nina

Avatar Seance-sup-0H30
Critique publiée par le

Dernier film de Vincente Minnelli, on a connu des jours meilleurs. Le réalisateur patauge dans son conte de fée intemporelle, un récit construit comme une fresque alors qu'il ne dure qu'une heure et demi (une heure a parait-il été coupée du montage, ça ne passe pas inaperçu), aux personnages évanescents (ah mais c'est Charles Boyer... ah bah non, il est parti), plombé par un budget ridicule (AIP produit habituellement des films de blaxploitation ou des séries B qui tachent... le rapport avec Minnelli est plus ardu) et par un fille Minnelli mauvaise comme une cochonne. Un cabotinage surligné par la caméra de son père qui ne voit que splendeur et grâce dans son rejeton (heureusement que Bob Fosse et Martin Scorsese viennent ensuite sans quoi je n'aurai pas misé gros sur l'avenir ciné de la petite Liza). Malgré l'heure et demi, le temps se fait un peu long, surtout qu'il ne se passe rien (ou presque) de très intéressant. Liza veut être actrice, grimace comme sa mère et vient faire le lit d'une baronne pas toute seule dans sa tête, full stop. Le ratage était proche mais le sauvetage viendra miraculeusement d'Ingrid Bergman, absolument déchirante dans un rôle de reine déchue, qui voit en la môme Minnelli toute sa jeunesse, tout son bonheur passé. Un personnage Viscontien dans une série B mise en image avec soin par un réalisateur qui en vieillissant n'en est pourtant pas manchot. Car la patte de Vincente est bien là, faut juste passer outre des décors en carton et sa fille au milieu. Voir la scène des tests caméra, sublime sur le papier, élégamment mise en scène mais pâlotte lorsque Liza se met à aboyer (à côté, les autres séquences en famille entre Ingrid Bergman et la toute jeune Isabella Rossellini passent pour des climax). Pas de quoi le rayer de la filmo de son auteur mais A Matter of Time a de sacrés hématomes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 154 fois
1 apprécie

Autres actions de Seance-sup-0H30 Nina