Marque de fabrique des frères Coen

Avis sur No Country for Old Men

Avatar Kobbain
Critique publiée par le

Sur le papier y avait vraiment tout pour que No country for old men soit un Fargo 2 version western: personnages bêtes et cupides (marque de fabrique des frères Coen me direz-vous) qui lancent par bêtise et sans le vouloir une réaction en chaîne sanglante, un humour noir(marque de fabrique aussi) proche de Tarantino ou de Scorsese, des paysages et une morale bizarre. Pourtant une fois dans le film on ne le ressent pas du tout. La trame principale du scénario est centrée sur Llewelyn Moss (Josh Brolin), soudeur retraité et vétéran du Vietnam, qui lors d'une partie de chasse tombe sur les restes d'un règlement de comptes qui a mal tourné: au milieu des cadavres il tombe sur une mallette contenant plus de 2 millions de dollars en liquide. En la volant il est loin de se douter qu'il ne sortira pas indemne de l'engrenage dans lequel il vient de mettre le doigt: un tueur psychopathe(le génial Javier Bardem) se lance à sa poursuite. Pendant ce temps un shérif vieillissant (Tommy Lee Jones, le vieil homme du titre) et de plus en plus dépassé par les événements tente de résoudre l'enquête et de protéger Moss.

No country for old men est avant tout un film à l'ambiance particulière: les superbes paysages du désert contrastent avec la violence et la drogue qui semblent régner en maître sur les lieux. La musique est totalement absente durant tout le film et la plupart des dialogues sont réduits au strict minimum (la plupart de ceux qui sont présents sont par ailleurs excellents, marque de fabrique des frères Coen aussi). Certaines scènes sont juste excellentes (notamment le début beau mélange entre paysages et scènes bien sanglantes). Ce qui est également particulier c'est le fait qu'on ne puisse pas le ranger dans un genre précis: c'est entre le thriller, le western et à la limite du film d'horreur dans certaines scènes.

Dernier point sur lequel je voulais revenir: la performance géniale de Javier Bardem! En sosie de Mireille Mathieu qui se promène seul dans le désert avec son fusil à pompe silencieux, ses bottes et surtout sa bouteille de gaz comprimée il pulvérise l'écran autant que ce qu'il pulvérise les serrures des maisons de ses victimes. A chacune de ses apparitions il est inquiétant, froid et totalement imprévisible: on ne sait vraiment pas s'il va tuer ou non le personnage qu'il a face à lui. C'est d'ailleurs principalement de lui que viennent toutes les scènes "d'actions". C'est certainement le personnage le plus absurde des frères Coen (et pourtant!) et l'un des meilleurs méchant du cinéma pas loin du Joker, de Dark Vador ou encore de Bill le Boucher.

Donc un très grand film et pour moi le chef d'oeuvre des frères Coen!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 839 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

Kobbain a ajouté ce film à 5 listes No Country for Old Men

Autres actions de Kobbain No Country for Old Men