Affiche No Smoking

Critiques de No Smoking

Film de (1993)

  • 1
  • 2

Critique de No Smoking par ChaK_

Film complètement expérimental et théâtral, mettant en scène seulement deux acteurs, endossant chacun entre 3 et 5 rôles différents. En toute franchise, c'est très déroutant à regarder. A partir d'un pitch de base, à savoir la relation entre deux couples, Resnais joue avec le temps pour pondre plusieurs scénarios. Il filme une situation, puis revient dans le passé, change une phrase, et... Lire l'avis à propos de No Smoking

7
Avatar ChaK_
8
ChaK_ ·

Un ennui très profond et une grande déception.

L'idée de départ est originale et très attirante. L'ensemble du film est une pièce de théâtre filmée (puisque adaptée). J'étais bien motivé. Mais une fois le film lancé, au bout de 30 mn et se dire que c'est ça pendant près de 5 heures : ce fut très long et laborieux. Les dialogues sont très ennuyants : ni drôles, ni pointus (comme savent le faire Bacri / Jaoui) font que l'histoire ne m'a... Lire l'avis à propos de No Smoking

1
Avatar Tim Hagine
2
Tim Hagine ·

Grenier à VHS : La Cigarette

Smoking/No Smoking est deux films. Parus séparément en salles, ils sont tous deux signés Alain Resnais, et on y retrouve les deux mêmes et seuls acteurs : Pierre Arditi et Sabine Azéma. Lorsqu’il réalise cette fresque de cinéma, Resnais n’a plus rien a prouver. C’est pourquoi il s’autorise Smoking/No Smoking, cinq heures de maîtrise parfaite de l’image, de l’écriture, et de la mise en scène.... Lire la critique de No Smoking

Avatar Apocalypsemag
8
Apocalypsemag ·

No critique

La semaine dernière, j'ai vu le dyptique Smoking / No Smoking d'Alain Resnais, les deux films étant tous deux sortis en 1993. Dans Smoking, Celia Teasdale sort dehors pendant le grand ménage de sa maison et voit un paquet de cigarettes sur la table. Elle décide de se griller une cigarette. Dans No Smoking, Celia Teasdale sort dehors pendant le grand ménage de sa maison et voit un... Lire la critique de No Smoking

Avatar Heobar
7
Heobar ·

Une comédie sur le hasard et le déterminisme

Dans un village du Yorkshire en Angleterre, Toby dirige le collège de la petite ville et ne cache pas son penchant pour la bouteille. Sa femme Celia dissimule mal la déception de la vie qu’ils mènent, là où Miles, professeur du collège semble épanoui, bien qu’il vive avec Rowena, flamboyante et fort entreprenante, tandis que le jardinier s’avère tout aussi excentrique que sûr de lui. Dans ce... Lire la critique de No Smoking

Avatar Alexandre Katenidis
8
Alexandre Katenidis ·

Critique de No Smoking par l'homme grenouille

Au-dela du fait que ce film était à sa sortie une putain d’arnaque car il obligeait à payer deux places pour voir (en gros) le même film, ce « Smoking/No Smoking » m’afflige surtout parce qu’il n’est qu’une simple énumération de questionnements bourgeois superficiels dans lesquels Alain Resnais se vautre sans réel avec un certain dédain qui moi m’horripile. Alors après, le pire, c’est que... Lire l'avis à propos de No Smoking

Avatar l'homme grenouille
1
l'homme grenouille ·

Les deux font la paire (ou les paires)

Tout l'art de Resnais concentré en 2 films indissociables mariant comme jamais le théâtre au cinéma. Étonnant et réjouissant : du pur plaisir. Un exercice de style remarquablement maîtrisé et deux acteurs au top qui s'amusent et font la paire ... (ou bien les paires !) Lire la critique de No Smoking

Avatar Lyson67
7
Lyson67 ·

smoking / no smoking

smoking/ no smoking, diptyque expérimental de théâtre filmé, pas inintéressant mais loin d'être génial. Ce concept de faire jouer tous les rôles par les 2 mêmes acteurs n'ajoute rien et, forcément ils sont plus ou moins bons selon les personnages incarnés (surtout Azéma). Bref c'est plutôt sympathique, mais deux films, plus de trois heures, c'est franchement long. Lire la critique de No Smoking

1
Avatar jlumo69
6
jlumo69 ·

Critique de No Smoking par Alligator

Numéro d'acteurs et n° d'écriture. Resnais s'amuse avec ses deux comédiens à jouer sous tous les tons une diversité de drames, de scènes, de comédies. Les personnages varient au gré de l'histoire et surtout des postures de départ. Réjouissant. Etrange. Un petit essai, un jeu de rôle et de mise en scène : un Resnais expérimental et ludique. Lire l'avis à propos de No Smoking

Avatar Alligator
7
Alligator ·

Bien supérieur à "Smoking"

Bien supérieur à son frère jumeau ("Smoking") malgré une construction évidemment symétrique et similaire, ce "Non Smoking" débute par une succession de scènes à haute teneur émotionnelle (on est dans la droite ligne des meilleurs moments de "Mélo") et gagne donc d'emblée son pari de fascination. Il peut se permettre alors de virer au burlesque (la scène mémorable de... Lire la critique de No Smoking

1
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
  • 1
  • 2