Âpre et taiseux

Avis sur Nomadland

Avatar ceciloule
Critique publiée par le

Taiseuse, lente, cette réalisation est éprouvante. Elle met en avant une sexagénaire solitaire à cause des affres de la vie avant de l'être par choix. A travers elle, c'est aussi à tous ces nomades, ces vagabonds que la crise a malmené, mis à terre, que Chloé Zhao rend hommage. Ils sont chez eux dans ces étendues américaines, superbes, inviolées, loin de toute civilisation, inadaptés à la société de consommation, refusant ces normes qui ont été leur perte - invisibles. Ce long-métrage est ainsi nécessaire mais d'une âpreté amère (plus de détails : https://pamolico.wordpress.com/2021/06/17/nomadland-chloe-zhao/)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 119 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ceciloule Nomadland