👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Oui, oui, bon ok, j'avoue : en lui-même, le film ne mérite peut-être pas une note aussi faible. Seulement voilà, j'en ai sérieusement marre de me retrouver devant des films qui n'apportent pas la moindre once de début de tentative d'originalité. Sérieusement : stop. Quel est l'intérêt de voir un film qu'on a vu dix fois ? Cent fois ? Quel plaisir cela apporte-t-il de nous faire raconter la même histoire, encore et encore ?
Alors si seulement le genre se perfectionnait au fur et à mesure et que les films de ce type sortant maintenant étaient particulièrement bien réalisés et reposaient sur un scénario magnifiquement ficelé, je ne dis pas... Mais ce n'est même pas le cas.
Allez, on entre dans les détails (et les spoilers)

Le pitch du film est simple : lors d'un vol transatlantique, un terroriste, qui se cache à bord de l'avion, menace de tuer un passager toutes les vingt minutes si on ne lui verse pas une somme colossale sur un compte en Suisse. Il envoie ses demandes, via le réseau des Air Marshalls, à Bill (Liam Neeson) qui est en charge de protéger l'avion.
S'ensuit un déroulé on ne peut plus classique, de l'incrédulité initiale à la baston matrixienne à la fin (on profite d'être à moitié en apesanteur dans l'avion pour ça).
Le personnage principal (US Marshall de son état) :
- a, bien sûr, vécu un drame dans sa vie et s'est mis à boire
- est, évidemment, désavoué et pas pris très au sérieux par sa hiérarchie, avant d'être carrément pris pour le bad guy (alors qu'en fait, c'est lui le gentil ! et ouais !c'est fou ça !)
- réconforte, bien entendu, la petite fille qui a peur dans l'avion (parce que tu vois, elle lui rappelle sa propre fille en fait)
- tombe, sans surprise, in love du premier rôle féminin

Mais je pense que le plus drôle, dans ce film, c'est de s'intéresser au(x) méchant(s) et surtout à leur plan diabolique. Parce que bon, c'est super bien de mettre en place des stratégies bien retorses, mais encore faut-il qu'elles aient un sens.
Ici, les méchants sont des traumatisés du 11 septembre qui veulent prouver aux Etats-Unis que les mesures de sécurité dans les avions sont encore insuffisantes. Pour cela : ils montent toute une machination pour faire croire au monde qu'un US Marshall est parvenu à détourner un avion puis à l'exploser en vol.
Et donc, leur plan repose sur :
- le fait que l'US Marshall n°2 apporte dans l'avion, avec lui, une valise donnée par un inconnu sans même vérifier son contenu (il y a une bombe dedans quand même)
- sur le fait que les US Marshall n°1 et n°2 se battent et que l'un tue l'autre dans la bagarre (alors qu'il aurait pu être maîtrisé autrement, ou juste blessé, ou qu'ils auraient pu s'expliquer...)
- que US Marshall n°1 soupçonne le terroriste et le passe à tabac et le balance sur un passager exactement pile poil au bon moment pour l'empoisonner et que la mort provoquée par ce poison s'inscrive dans le cycle des vingt minutes
- que US Marshall n°1 ne fouille pas le terroriste suspecté (ce qu'il a fait avec tous les autres suspects) avant de se faire balancer d'un côté et de l'autre de l'avion pour pouvoir se débarrasser de son portable
- etc.
Petit conseil pour faire plus simple : le terroriste aurait tout simplement pu se faire engager comme US Marshall (puisque c'est un ancien militaire, pas de souci a priori), détourner l'avion qu'il est chargé de protéger et le faire sauter avec la bombe qu'il aurait lui-même fait entrer en tant que Marshall. Hop, affaire réglée (il comptait mourir dans l'avion de toute façon)
Non non, autant monter un plan aux chances de réussites improbables uniquement basées sur un scénariste indulgent hein ?

En plus, le film triche dans les infos qu'il nous file (il y a un background check de fait sur le terroriste, il en ressort un simple instituteur et non un ancien militaire, les terroristes ne faisaient pas partie de la liste des gens ayant potentiellement eu accès au lieu à partir duquel le pilote a été tué, etc.)

Bref, c'est un film plateau-repas. Ça nourrit, mais il y a 0 saveur, 0 originalité, 0 prise de risque. De la bouffe d'avion en fait...
jedezel
3
Écrit par

il y a 8 ans

35 j'aime

5 commentaires

Non-Stop
reastweent
6
Non-Stop

Panique à bord

Encore un de ces films-suspense bien à l'Américaine, où Liam Neeson joue le sempiternel rôle de l'agent sur-entraîné qui va se contenter de sauver le monde et de recoller les morceaux avec sa...

Lire la critique

il y a 8 ans

20 j'aime

8

Non-Stop
Kael_Hella
7
Non-Stop

Non-stop

-1 Pour le titre qui franchement, ne correspond en rien au film. De l'action non stop, pas vraiment. Surtout un même schéma qui se répète et pas franchement original, encore que.. -1 Pour la fin,...

Lire la critique

il y a 8 ans

18 j'aime

3

Non-Stop
Pom87
7
Non-Stop

Quand Agatha Christie rencontre Michael Bay

Moui ? Un problème avec mon titre ? Une fois n'est pas coutume, Non stop fait partie de ces rares films d'action à aller chercher des intrigues du côté des thrillers. Genre un peu moins en vue qu'il...

Lire la critique

il y a 8 ans

16 j'aime

Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout
jedezel
5

Keep Calm et retourne jouer à Monkey Island

La dernière production des studios Aardman met en scène des pirates. Huuurrraay ! Serait-on tenté de s'écrier, car voilà un cocktail qui devrait secouer les puces de n'importe quel matelot ! Au...

Lire la critique

il y a 10 ans

14 j'aime

2

Connasse, princesse des cœurs
jedezel
1

Moi moi moi moi moi et encore moi

Le succès est un mécanisme incompréhensible. Pourquoi telle chose a du succès ? Pourquoi telle autre chose n'en a pas ? Je me pose souvent la question lorsque je suis face à ce genre de produit, la...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

Underworld 3 : Le Soulèvement des Lycans
jedezel
2

Vampires elfiques VS bâtards de la luna

Parlons vampires, parlons loups-garous, parlons Underworld ! Enfin "loup-garou"... L'un des premiers trucs qu'on apprend dans Underworld , c'est que les Lycans en fait, c'est pas des...

Lire la critique

il y a 10 ans

5 j'aime

1