👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le soucis des films d'amour pour adolescents prépubères, c'est qu'ils font très souvent preuve d'une naïveté déconcertante, et de clichés tous plus gerbants les uns que les autres. "Nos étoiles contraires" promettait de casser un peu tous ces codes, de les inverser pour nous livrer une histoire triste et plutôt morbide, mais n'y parvient finalement jamais ( si ce n'est à la fin, que je salue pour sa malignité et son savoir faire; le début promettait quelque chose d'évident que l'oeuvre s'est empressée de ne pas faire ), préférant se conforter dans un classicisme banal.

Sans être vraiment médiocre, il demeure néanmoins très décevant; devant tel plot, l'on était en droit de s'attendre à quelque chose d'un peu plus intense, de plus sincère, de plus émouvant; ça reste très triste et plutôt bien enrobé, mais il manque ce petit quelque chose au film, ce détail particulier qui l'aurait rendu autrement meilleur.

Ce n'est pas tant une question d'écriture que d'une mise en scène élégante, bien qu'un poil trop classique. "Nos étoiles contraires" manque de clarté, de pureté; c'est un film somme toute banal qui nous promettait une oeuvre resplendissante. Tout semble faux, et même si la situation se révèle triste comme pas deux, il y a ce petit quelque chose qui vient tout gâcher.

Parce que "Nos étoiles contraires", c'est typiquement le divertissement qui va chercher à t'émouvoir, et qui, pour ce faire, tentera d'employer tous les moyens envisageables. Et c'est à grands coups de pathos lourdingue et de situations forcées que le tout tentera de nous arracher quelques larmes; j'ai bien écrit "tentera". Après, cela pourra marcher sur vous, mais j'ai tellement perçu, tout du long, qu'on essayait de m'émouvoir, que je n'ai finalement pas ressenti grand chose.

C'est un peu comme si l'on t'agitait une pancarte sous le nez, qu'on le faisait pendant deux heures, avec écrit dessus : "pleure, petit, pleure parce que c'est triste". Ca prend pas avec moi, ce genre de tentatives désespérées pour créer une atmosphère défaillante. Alors ouais, je reconnais que l'écriture nous plonge dans quelques petites scènes sympathiques et bien foutues, mais le rendu final manque de sincérité, de maîtrise.

Suffira juste de voir le meilleur ami du héros parler de son ex pour comprendre que le truc n'est guère fin; on pourra avancer le fait qu'ils désirent ressembler à la réalité, apporter un langage cru dans un genre peut-être trop soutenu, mais ça ne marche pas; c'est juste vulgaire, gras, facile. Et c'est d'autant plus dommage que le couple n'est pas dénué de charme ( encore qu'il leur manque l'alchimie vitale à ce genre d'oeuvres ).

Divertissant bien qu'imparfait, lourdingue dans sa volonté constante de toujours nous en foutre plein les yeux, "Nos étoiles contraires" manque surtout d'un duo d'acteurs qui se ressemblent, qui font preuve d'une complicité véritable, authentique. Ainsi, le tout est froid, désincarné, bien que porté par une écriture parfois maligne. Ca passe bien le temps.

Nos étoiles contraires
Nolwenn-Allison
2

Mes reproches sont un tas de pavés qui ne veulent plus former une critique cohérente

Autant j'avais adoré le livre de John Green, autant je ne me faisais pas trop d'illusions sur ce qu'allait être le film. Quand on voit la hype qu'il connaît auprès des jeunes filles de 12 à 15 ans,...

Lire la critique

il y a 8 ans

105 j'aime

17

Nos étoiles contraires
Rawi
4

Critique de Nos étoiles contraires par Rawi

Je ne voulais pas voir ce film ! Je craignais une bluette inintéressante et une histoire tellement ciblée ado prépubère que si je n'étais pas une tata de trop bonne composition, je me serais...

Lire la critique

il y a 7 ans

48 j'aime

21

Nos étoiles contraires
JimBo_Lebowski
2

Interdit aux plus de 16 ans

Me voilà relancé dans une séance masochiste d'un film que je ne voulais absolument pas voir car je savais à quoi m'attendre ou presque, un truc larmoyant et super académique, et ça n'a pas...

Lire la critique

il y a 8 ans

47 j'aime

5

Batman v Superman : L'Aube de la Justice
FloBerne
9

Là où le Bat blesse

Quatre ans, c'est long. C'est très long. En quatre ans, t'as le temps de changer de meuf, de maison, de voiture, de vie; de sexualité, même. En gros, quatre ans c'est aussi long qu'attendre un film...

Lire la critique

il y a 6 ans

42 j'aime

65

Marvel's The Punisher
FloBerne
8

Miracle et drama

Saison 1 : 9/10. Au cinéma, nombre de personnages se sont fait massacrés pendant des décennies, sans vergogne ou une once de progrès. Les comics aussi ont été touchés par cette mode de la...

Lire la critique

il y a 4 ans

33 j'aime

4

Les 4 Fantastiques
FloBerne
2

Des fois c'est dur d'être un geek... Putain mais quelle purge !!

Dans le ptit bled paumé où je passe le clair de mes vacances s'est proposée une expérience pas commune : voir le film "Les 4 Fantastiques" en avant première. Nourri d'espoirs et d'ambitions, je me...

Lire la critique

il y a 7 ans

32 j'aime

42