Nos plus belle années... et la difficulté à les vivre ensemble

Avis sur Nos plus belles années

Avatar ChrisLausanne
Critique publiée par le

Ce film de 1973 a un peu vieilli. On n'imagine plus un film comme celui-ci sortir aujourd'hui.

Mais l'histoire est belle et les acteurs sont bons.

Deux étudiants n'ayant apparemment rien en commun vont d'abord s'ignorer puis se rapprocher :
- d'un côté une fille issue d'un milieu populaire, militante communiste passionnée, qui prend sa mission de changer le monde très au sérieux et... n'a aucun humour,
- de l'autre un fils de bonne famille, probablement riche, qui a une vie facile car beau et intelligent, et qui la vit en dilettante, sans conviction et se moquant de tout. Il va cependant révéler un don pour l'écriture.

On peut se demander pourquoi ils vont s'attirer l'un l'autre. Je pense que c'est parce que chacun excelle dans son domaine, et force l'admiration de l'autre, tout simplement.
Malheureusement leurs caractères sont incompatibles et leur vie sera faite de séparations et de rapprochements. Ils ont besoin l'un de l'autre mais ne peuvent vivre ensemble au quotidien. Cruel dilemme.

Robert fait du Redford, se reposant souvent sur son physique de jeune premier, mais il est assez convaincant, notamment dans les compromis politiques qu'il doit faire pour garder son job.

Barbara Streisand est beaucoup plus impliquée dans son personnage. On peut aimer ou pas son physique, mais elle exprime sur son visage tellement d'émotions qu'on se prend d'affection pour cette Kathie à la vie si compliquée, essayant de combiner idéal politique et vie amoureuse contradictoires.

Le plus intéressant en le revoyant aujourd’hui est la plongée dans le maccarthysme de l'Amérique d'après-guerre, au début de la guerre froide. Je pense que certains extraits radio sont d'époque, concernant les procès faits à des intellectuels accusés de communisme, notamment à Hollywood.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
2 apprécient

Autres actions de ChrisLausanne Nos plus belles années