The final frontier

Avis sur Nos voisins, les hommes

Avatar Jambalaya
Critique publiée par le

Nos Voisins Les Hommes de présente comme un produit de consommation courante qui, sans rien apporter de neuf à l’univers de l’animation de synthèse, permet de passer un bon moment en famille et réserve d'excellents éclats de rire. Sous l’humour de rigueur pour ce genre de film se cache en effet l’acidité d’une attaque en règle contre le mode de vie occidental en général et contre celui des Etats-Unis en particulier.

Nous débarquons donc au beau milieu du réveil après hibernation d’une troupe de petits animaux sauvages composée de tortues, opossums et autres mouflettes. Le principal souci à leur réveil est de reconstituer leur réserve de nourriture pour l’hiver suivant, c’est sans compter qu’un quartier résidentiel, délimité par une haie gigantesque, s’est construit pendant l’hiver et réduit à néant leurs possibilités de se nourrir. Débarque alors Riton le raton-laveur qui va les utiliser pour voler leur nourriture aux humains et rembourser sa dette envers un ours mal lécher. C’est ici que commence l’attaque en règle contre la malbouffe, le gaspillage et l’uniformisation des modes de vie urbains.

Il faut tout de même admettre que c’est parfois avec de gros sabots que ce film s’amuse à taper sur nos sociétés actuelles, certains traits d’humour font rire sur le coup puis entrainent une certaine gêne tant ils font parfois dans la facilité. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’un film pour enfants dont le message, s’il veut passer, doit quand même ne pas être trop difficile à déchiffrer pour les plus jeunes.

Pour les plus jeunes et les moins jeunes, il reste tout de même l’humour cher à ce genre d’animation, cet humour tarte à la crème et un brin scatophile fait de rots, de bagarres et parfois de grand n’importe quoi général. Ce sont finalement ces moments qui sont les plus drôles et font rire de bon cœur et sans arrière-pensée. Il faut bien le reconnaître c’est souvent hilarant, en particulier cet écureuil complètement fou et constamment en mode « avance rapide » qui semble être un hommage à peine dissimulé au personnage de l’écureuil dingue crée par Tex Avery.

Nul besoin de voir Nos Voisins Les Hommes à reculons, c’est un dessin-animé agréable et drôle qui bénéficie de toute les qualités graphiques actuelles, on rit beaucoup et c’est finalement dommage de se dire qu’il s’en est fallu de peu pour qu’on pense que ce film, on n’était pas près de l’oublier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 723 fois
13 apprécient

Autres actions de Jambalaya Nos voisins, les hommes