The celebrated stifling shadow of the famous vampire...

Avis sur Nosferatu le vampire

Avatar SlyJock
Critique publiée par le

Comme la plupart des novices sur ce site je passe par la case « se faire une culture ». Ma route me mène droit à ce bijou du septième art que l’on nomme Nosferatu. Adaptation bâtarde d’un certain Dracula de l’écrivain Bram Stoker, ce film ne cherche pas à convaincre dans sa cohérence et on s’en contrefiche – Pitié, je ne souhaite pas exposer ma définition d’une adaptation dans cette critique ! Non, le film mise plutôt dans sa puissance à raconter une histoire qui plus est sans écoute et sans dialogue parlé, ce qui est logique en 1922. Puis, ce n’est pas le genre à demander toute votre attention pour y reconnaitre un penchant artistique – ni besoin de se remettre dans le contexte de l’époque. Non pour ma part, aucune prise de tête, bien au contraire ! Avec les moyens de l'époque Nosferatu se veut scotchant et que le diable m’emporte si cela n'est pas une preuve de perfection. Les acteurs sont assez intéressants dans leur comédie burlesque mais on ne va pas se mentir, on retient surtout Max Schreck incarnant avec brio le vampire le plus célèbre de l’histoire du cinéma. Rien que ça !

En plus, je trouve que la force des dialogues se ressent énormément même si pour les comprendre il faut s’en remettre aux écrits évidemment. Les expressions des acteurs en disent long enfaite. Pour ce qui est de la mise en scène: Murnau livre un film à la fois lent et rapide, je n’arrive pas à m’expliquer, un film sombre et poétique qui ne manque pas d’ambition dans sa réalisation – Grandiose pour l’époque.
À travers les âges le film n’a pas vieilli d’un point de vue divertissant car encore une fois, il existe certains films muets qui se laissent apprécier sans problème et sans motivation nécessaire. Nosferatu fait partie de ceux-là, le chef-d’œuvre se laisse admirer du début à la fin et rien que pour cela, j’ai une grande considération envers celui-ci.

D’ailleurs paraît-il que l’on catégorise Nosferatu comme de l’épouvante-horreur. Difficile de dire qu’à l’époque le film faisait de l’effet mais ce n’est pas sur ce point qu’il faut attendre l’œuvre de Murnau. Certaines scènes sont pourtant admirables et rentrent dans le thème de l’épouvante. C’est même oppressant, vampire oblige mais, à mes yeux Nosferatu est un pilier du genre fantastique pour autant de raison qu’il s’en retrouve à cheval avec le cinéma d’horreur mais en moindre mesure.

Mes chères amies, je ne peux que me répéter pour qualifier Nosferatu. En fin mot j’ajoute donc que sans compter cette réussite tant scénaristique que sur l’aspect artistique de la mise en scène et la création d’un mythe, Cela va sans dire que Nosferatu est une œuvre cultissime à laquelle il ne faut pas échapper dans tous les cas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 659 fois
16 apprécient

Autres actions de SlyJock Nosferatu le vampire