Vampires et innovation

Avis sur Nosferatu le vampire

Avatar Niguiri03
Critique publiée par le

Nosferatu le vampire est un authentique chef d'oeuvre et un des plus grands films de l'histoire du cinéma. Seuls les plans d'ensemble qui nous introduisent à la ville de Wisborg sont témoins du génie que Murnau avait déjà en 1922. Ils présentent des maisons pointues qui sont complétées par l'arrivée de personnages depuis le fond, créant ainsi une profondeur de champ magnifique. Ces plans nous offrent donc une vision pratiquement tridimensionnelle de l'image, reússissant à souligner encore plus l'immersion dans les photogrammes. On retrouve ce travail sur la profondeur, typique de Murnau, dans les grands paysages, dans les plans qui montrent Nosferatu sortant de sa maison à Wisborg ou dans le manoir en Transylvanie. La scène de poursuite que l'on retrouve à la fin du film est également très impressionnante par la grandeur et la puissance de ses ensembles, une qualité présente partout dans le film et dans l'oeuvre de Murnau.
D'autre part, cette oeuvre crée et apporte une expérimentation avec de nouveaux langages cinématographiques. Une longue marche d'un personnage est résumée en deux pas grâce à des jumpcuts (en 1922!), technique que l'on retrouve à plusieurs reprises, notamment dans la représentation de mouvements avec une grande durée dans le temps. Les transparences qui décrivent l'invisibilité de Nosferatu contribuent également à généraliser des effets spéciaux spectaculaires pour l'époque. Lorsque le vampire installe ses cercueils dans une charrette pour sortir de son manoir, l'action nous est montrée par une caméra très rapide, presque une succession d'instantanées, qui sort du rythme du film, comme pour dire que le monstre ne va pas à la même vitesse que le reste d'humains. Cette technique est également présente lorsque Nosferatu sort pour attaquer Hellen. Dans cette dernière scène, on retrouve également ces fameux plans sur l'ombre du monstre qui ouvre la porte de la chambre d' Hellen, qui donnent une atmosphère sombre et angoissante à travers de ces images extrêmement stylisées et compliquées à tourner. À noter qu'une légende urbaine raconte que Max Schreck, l'acteur qui joue Nosferatu, était un vrai vampire et que Murnau lui a demandé de mordre l'actrice principale dans la scène de fin. Il est vrai que Max Schreck est parfait pour le rôle, réussissant à éveiller ces théories par son jeu un peu éxagéré mais très bon pour un film muet.
Pour conclure, Nosferatu le vampire est un film qui est parfait narrativement et qui devait être terrifiant à l'époque de sa sortie. Il présente des images extrêmement puissantes et apporte des nouveautés à la façon de concevoir les films à ambiance. C'est donc un grand film qui dénote déjà le talent de Murnau, chose qui se confirme dans ses prochains films.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 139 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Niguiri03 Nosferatu le vampire