BILAN AMER

Avis sur Nous nous sommes tant aimés !

Avatar STEINER
Critique publiée par le

La comédie italienne a longtemps été considéré comme un genre mineur.Etore Scola, un de ses meilleurs artisans, prouve ici qu’elle peut être le miroir d’une époque. Pratiquant un cinéma résolument populaire, entre la comédie de mœurs, la satire et la caricature grinçante, l’alibi de la farce lui permet de décocher des traits acérés, d’une grande justesse sociologique, dont « Nous nous sommes tant aimés »est le sommet, bilan cocasse et sensible de trente ans d’histoire italienne, avec la cinéphilie comme élément catalyseur- De Sica,Fellini et Antonioni servant de repère à un itinéraire désenchanté. La démocratie italienne et vivement étrillée, mais l’intellectualisme de gauche – chose impensable dans le cinéma contemporain (sauf peut-être chez les frères coen) – y laisse aussi des plumes, même si Scola ne cache guère ses sympathies.
Cependant pas la moindre prétention didactique la dessous, l’humour et la poésie venant sans cesse irriguer la satire. Référence, en personne , à Fellini certes, mais alors qu’on ne souriait pas beaucoup dans la dolce Vita, le sourire, même s’il va se figer, est au rendez-vous de la fable de Scola, qui se veut l’analyse de l’évolution psychologique et sociale d’une génération, celle qui va avoir 20 ans a la fin de la guerre.
Et le bilan est plutôt amer. Lorsqu’ils combattaient ensemble, Gianni l’étudiant en droit, Antonio, le brancardier et Nicola, le professeur de lettre, ne voyaient plus leurs différences sociales et intellectuelles. Mais, réintégré dans la vie civile, cette différence les empêchera de retrouver l’unité qui fut la leur. L’obstacle est même insurmontable.Stefania Sandrelli est cette Luciana dont les sentiments vont évoluer d’Antonio a Gianni, mais c’est vers Antonio qu’elle retournera finalement.La société de consommation, qui sert de modèle à Gianna, lui a imposé de faire un mariage de raison.Après le vertige de l’amour..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de STEINER Nous nous sommes tant aimés !