While my criticism gently weeps

Avis sur Nowhere Boy

Avatar Regard-Humain
Critique publiée par le

Ne mentons pas, un film qui nous raconte la vie de John Lennon nous semble d'emblée un film intéressant. Quelle ne fut pas ma déception en sortant de Nowhere Boy. Bien sûr, la bande originale ne peut qu'être réussie, les tenues géniales parce qu'on aime le vintage et aussi les petites lunettes rondes qui ont tant marqué dans nos esprits la gueule du chanteur des Beatles. Mais ce film est aussi un agrégat de mièvrerie, de ridicule, et d'histoire de putains bref un pathos dégoulinant qui est quand même allé jusqu'à me faire rire (et lors d'une des scènes les plus tragiques du film). La faute est définitivement imputée au scénario car les acteurs ne sont pas mauvais, il y a quelques belles prises de vue mais l'ensemble manque quand même de travail, l'esthétique du film s'approchant dangereusement du néant.
On va parfois jusqu'à s'ennuyer un peu et se demander quand l'interminable manège je t'aime-je te hais entre mère et fils va enfin s'achever. On peut regretter que l'étrangeté de la relation, le caractère malsain qui l'imprègne n'ait pas été sujet d'un véritable jeu à l'écran, tout paraît presque naturel.
La vie de John Lennon ou plutôt sa tardive adolescence avait à coup sûr tout le sel requis pour construire un film génial mais ce long-métrage qui hésite sans cesse entre comédie et drame, balbutie une esthétique plutôt que de la construire et négocie mal les relations entre les différents personnages n'a pas été à la hauteur de son sujet. Préférez lui l'écoute de Let it be, on raconte que la musique adoucit les mœurs, à la sortie d'une telle séance, j'en avais, pour ma part, à vrai dire, bien besoin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 320 fois
2 apprécient

Autres actions de Regard-Humain Nowhere Boy