👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je suis très partagé envers ce film. Grosso modo, chaque bonne idée est perturbée par un défaut plus ou moins gênant.
Le film commence, et dégage une ambiance oppressante du meilleur effet. 9 déambule dans un monde détruit, mort, et qui n'hésite pas à déstabiliser le spectateur. Il mélange ingénieusement univers post-apocalyptique et années 40, malheureusement l'ensemble se trouve perturbé par une symbolique un peu « facile », en particulier des drapeaux qui nous en rappellent d'autres bien connus, et qui plombe un petit peu l'originalité de l'ensemble. Par la suite, nous en découvrons un peu plus sur le monde, et le scénario se lance pour de bon. Suivre les aventures de 9 et de ses compagnons est agréable, car l'histoire elle-même est originale ; mais si je devais considérer l'ensemble d'un point de vue critique, j'aurais envie de dire que j'avais l'impression de voir un jeu-vidéo dont je n'aurais pas tenu la manette. Une autre façon de présenter la chose serait de dire que le scénario est constitué de quelques éléments clé, et que le reste fait plus office de remplissage, avec des phases de recherche, d'exploration, d'action, etc... Bon, ce n'est pas le seul film avec un schéma similaire, mais ici, je ne sais pas si cela vient de l'animation 3D ou pas, cela m'a particulièrement sauté aux yeux. Dans le même registre, la fameuse « machine » du film n'a pas la puissance que nous pouvons attendre d'elle. Et surtout : la fin part dans un délire vraiment dommageable. A partir d'un point de l'histoire, le scénariste aurait pu développer quelque chose de vraiment intelligent et touchant, mais choisit finalement une conclusion un peu trop consensuelle, à mille lieux de la puissance émotionnelle qu'elle aurait pu dégager.
Numéro 9 est un film plutôt bon dans l'ensemble, mais perturbé par de nombreux défauts.
Ninesisters
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste [cinéma] Dans les ténèbres immobiles

il y a 10 ans

2 j'aime

Numéro 9
EricDebarnot
5
Numéro 9

Un beau livre d'images

On connaît le conte de fée de la genèse de ce "*Numéro 9(", l'intérêt engendré par le court métrage fascinant de Shane Acker qui lui a permis d'étendre sa vision sur un peu plus d'une heure. Les...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

2

Numéro 9
Eggdoll
7
Numéro 9

Critique de Numéro 9 par Eggdoll

Au vu des critiques de Numéro 9, je ne m'attendais pas vraiment à quelque chose de chouette. "Beau mais plat", boarf, je m'étais préparée à m'ennuyer allègrement. Et puis finalement... Alors certes,...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

1

Numéro 9
nicolinux
6
Numéro 9

Critique de Numéro 9 par nicolinux

Le gros point fort de Numéro 9, c'est sa forme. C'est bien simple, ce film d'animation est splendide et ne souffre pas la comparaison avec ceux de Pixar. L'univers est fidèlement transcrit par une...

Lire la critique

il y a 12 ans

9 j'aime

1

Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo
Ninesisters
10

La prochaine fois, j'enlève le bas !

Si je suis légèrement moins emballé que pour les deux premiers opus, je trouve quand même qu’il s’agit pour l’instant du meilleur de la saga. Paradoxe ? Incohérence ? Disons que mon impression est à...

Lire la critique

il y a 9 ans

42 j'aime

Hellsing Ultimate
Ninesisters
9

Critique de Hellsing Ultimate par Ninesisters

Kôta Hirano est un mangaka plus connu pour la qualité de ses boucheries, enfin de ses manga, que pour son rythme de publication. Ainsi, après le succès d’un premier anime qui ne reprenait finalement...

Lire la critique

il y a 9 ans

37 j'aime

1