👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je ne l'avais plus revu depuis sa sortie. De prime abord, le sentiment que j'en ai en ressortant est le même que celui que j'avais eu au cinéma. Ca manque de quelque chose que pour convaincre réellement entièrement, en dépit de bonnes idées de départ et d'une intention positive de la part de Shane Acker. Pourtant, Numéro 9, long métrage d'animation basé d'un court du même cinéaste, se laisse regarder en dépit de ses défauts.

En fait, l'idée originale est sympathique, mais déjà vue: un univers post-apocalyptique où l'espèce humaine semble avoir disparue, vaincue par la machine. Seuls des petits personnages de chiffons, vivant grâce à un génial savant, survivent dans ce monde. Mais les robots rôdent toujours et sont assoiffés de morts et de vengeance. Bref, c'est sur ce postulat que l'oeuvre se base. 9 semble être la clé de l'avenir de la Terre.

Vu la durée de ce film (1h15 à peine), on va toujours à l'essentiel. Les phases d'actions se succèdent après avoir découvert le monde dans lequel 9 évoluait. D'ailleurs, l'introduction me semble être la meilleure partie de cette oeuvre, avec peut-être, l'explication du savant sur ce qui s'est passé sur la planète. Pour le reste, tout se succède à un rythme assez effréné. Ce qui est également un défaut puisque l'oeuvre oublie alors de s'intéresser en profondeur aux personnages. Sérieusement, c'est bon que ce sont des poupées en chiffon et que ça a un côté attendrissant dès le départ, sinon, je crois qu'on s'en ficherait de savoir ce qu'il advient d'eux. Enfin, il y bien entendu un petit message comme quoi l'homme a créé la technologie de manière aveugle et a couru de la sorte à sa perte, mais ça reste léger, trop léger.

Ensuite, l'oeuvre manque cruellement de profondeur pour l'univers des adultes, mais est bien trop effrayante que pour plaire aux enfants. Beaucoup de passages sont sombres, se déroulent dans le noir et mettent en scène des machines plutôt moches contre les bonshommes. D'autant que les morts sont assez nombreux dans cette histoire. On n'est pas chez Disney.

Un bon point demeure certainement l'animation et l'univers créé par Shane Acker. Et dans l'ensemble, vu la durée de ce film, l'action qui s'y déroule et son univers, ça reste un petit moment agréable à regarder. Ca ne marque nullement les esprits, ça manque certainement de profondeur que pour voir autre chose qu'un moment de divertissement, mais le service minimum me semble accompli.
batman1985
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Vus dans les salles obscures

il y a 9 ans

3 j'aime

Numéro 9
EricDebarnot
5
Numéro 9

Un beau livre d'images

On connaît le conte de fée de la genèse de ce "*Numéro 9(", l'intérêt engendré par le court métrage fascinant de Shane Acker qui lui a permis d'étendre sa vision sur un peu plus d'une heure. Les...

Lire la critique

il y a 7 ans

11 j'aime

2

Numéro 9
Eggdoll
7
Numéro 9

Critique de Numéro 9 par Eggdoll

Au vu des critiques de Numéro 9, je ne m'attendais pas vraiment à quelque chose de chouette. "Beau mais plat", boarf, je m'étais préparée à m'ennuyer allègrement. Et puis finalement... Alors certes,...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

1

Numéro 9
nicolinux
6
Numéro 9

Critique de Numéro 9 par nicolinux

Le gros point fort de Numéro 9, c'est sa forme. C'est bien simple, ce film d'animation est splendide et ne souffre pas la comparaison avec ceux de Pixar. L'univers est fidèlement transcrit par une...

Lire la critique

il y a 12 ans

9 j'aime

1

Le Grand Rasage
batman1985
9

Critique de Le Grand Rasage par batman1985

Voilà probablement l'un des plus grands court-métrage de tous les temps! Une oeuvre formidable de quelques minutes qui dénonce, sans jamais qu'on ne la voit, la guerre du Vietnam. Pas une seule...

Lire la critique

il y a 11 ans

40 j'aime

4

Manhattan
batman1985
5
Manhattan

Je n'accroche décidément pas...

Je vais certainement me faire encore des détracteurs quand j'attaque du Woody Allen et notamment un des film important du cinéaste. Je vais pourtant tenter, une fois encore, d'expliquer ce qui ne me...

Lire la critique

il y a 10 ans

39 j'aime

1

Shotgun Stories
batman1985
8

Un premier film incroyable

Après l'incroyable découverte qu'était Take Shelter, l'envie de se plonger dans le premier film de Jeff Nichols était vraiment très forte. Dans Shotgun Stories, le cinéaste évoque le conflit entre...

Lire la critique

il y a 10 ans

38 j'aime

7