Préquelle à Numéro 5 de Chanel ?

Avis sur Numéro quatre

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après Paranoiak et L'oeil du mal (bon souvenir), D.J. Caruso et Michael Bay font à nouveau équipe avec cette adaptation d'un roman éponyme pour la jeunesse, où un extraterrestre incarné dans le corps d'un lycéen, est poursuivi par des aliens d'une planète qui a éliminé sa civilisation. Il restait neuf survivants, et comme il y a une numérotation dans l'ordre des cibles à abattre, il est donc le numéro quatre.

Je m'attendais à voir quelque chose de banal, de gentil, et je suis agréablement surpris d'y voir quelque chose d'un peu énervé, notamment par la nature assez sauvage de ce numéro, joué par Alex Pettyfer, aux cheveux peroxydés, mais qui ne s'empêche pas d'avoir une aventure avec une autre lycéenne, jouée par Dianna Agron, un peu l'oie blanche de l'histoire.
Mais comme Michael Bay est le producteur, et que ça doit se voir d'une façon ou d'une autre, on ne compte plus le nombre de jeunes femmes très très belles, limite gravure de mode, ou alors les beaux gosses à profusion, et on a droit à son beau lot d'explosions. Mais je reviens sur ce côté énervé, avec une mort bien violente, à base de boule de scie dans la bouche, ou deux créatures qui se battent à mort, sans compter un Timothy Olyphant lui aussi dans le froncement de sourcils. Heureusement, numéro quatre a ses pouvoirs qui lui sont bien utiles comme créer des ondes de choc.

Rien d'inoubliable, mais il est dommage qu'en fin de compte, Numéro quatre soit à jamais une coquille vide, car son demi-succès fait qu'il n'y aura pas de suite. On partait sur la découverte d'autres numéros, avec des nouveaux personnages qui forment une sorte de bande, et puis nada. Donc, j'en resterais à cette première impression plutôt positive qui fait bien son job de divertissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 46 fois
2 apprécient

Autres actions de Boubakar Numéro quatre