Moi aussi, je vais écrire pour Hollywood...

Avis sur Numéro quatre

Avatar Amrit
Critique publiée par le

C'est franchement ce que je me dis en voyant ce genre de film. Tous, mais je dis bien TOUS les clichés du genre réunis en un seul film, c'est fort:

- Le héros a des pouvoirs mais il peut pas les montrer, évidemment.

- Il tombe amoureux d'une belle minette incomprise, sauf par lui, évidemment (je vais arrêter là mes "évidemment").

- Il devient ami avec le souffre-douleur de tout le monde, un autre incompris un peu dérangé.

- Le héros a un mentor qui ne lui veut que du bien mais contre lequel il va se rebeller, parce que cet idiot de mentor ne comprend pas que son petit protégé est tombé super-amoureux.

- La copine a un ex-copain très méchant qui va devenir l'ennemi du héros, forcément.

La liste est interminable, je m'arrête là. On est dans une soupe de Spiderman, Twillight, X-men, Jumper, etc. Ho, on me souffle à l'oreille que ce film est tiré d'un roman. C'est décidé, moi aussi je vais être romancier. Je sais ce qu'il faut écrire pour être adapté par Hollywood.

Le pire, c'est que c'est pas trop mal foutu, on sent le savoir-faire technique, derrière. Faut juste supporter de tout deviner trois quarts d'heure à l'avance. Sans parler du rythme épouvantable du film: une romance étalée pendant plus d'1H30, et la quasi-totalité des effets spéciaux et des combats concentrés dans les dernières minutes, au point où ça en devient grotesque. Je concluerai par la phrase finale du film, qui résume bien le niveau général:

- Car on est plus forts lorsqu'on est réunis...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 255 fois
2 apprécient

Autres actions de Amrit Numéro quatre