Affiche Nymphomaniac : Volume 1

Critiques de Nymphomaniac : Volume 1

Film de (2013)

Manon Lescaut

Nymphomaniac, ou le plaisir du contre-pied. Attendu au tournant et précédé d'une promotion délibérément pompeuse et choquante, le dernier film de Lars Von Trier (du moins sa première moitié) est en réalité à peu près tout ce qu'on n'attendait pas qu'il soit. Et pour parfaire le tout, à la suite du dernier rebondissement en date et suite à sa présentation en deux volets de 2h au lieu d'un... Lire la critique de Nymphomaniac : Volume 1

73 18
Avatar Krokodebil
8
Krokodebil ·

Coup de génie, mais artistique ou marketing?

Difficile de juger une oeuvre quand on a eu droit de n'en voir que la moitié pour l'instant. D'habitude le seul marketing qui accompagnait un film de Lars von Trier était le fait qu'il était présenté dans l'un des plus prestigieux festivals de cinéma de la planète, à Cannes en particulier. Pour Nymph()maniac, il change complètement de méthode et distille depuis la quinzaine cannoise de 2013 des... Lire la critique de Nymphomaniac : Volume 1

37
Avatar RemyD
10
RemyD ·

Vice de forme

A deux reprises, le nouvel opus du Danois est un grand film. Son ouverture en premier lieu, amorcée par un long plan où n'apparaît qu'un écran noir. Portée sur quelques détails urbains envahis par la pluie, l'introduction nous présente ensuite Joe (Charlotte Gainsbourg), le visage abîmé, étendue au coin d'une ruelle déserte. Apercevant la scène, un homme (Stellan Skarsgard) décide de... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

79 49
Avatar Fritz_the_Cat
3
Fritz_the_Cat ·

Critique de Nymphomaniac : Volume 1 par Gérard_Rocher

~~~~ JE M'ELEVE CONTRE LA CENSURE IMPOSEE AUX 2 VOLETS DE CE FILM. ~~~~ C'est dans le décor d'une ruelle sinistre et sombre sous une pluie battante que dans la soirée Seligman, un brave homme célibataire part faire une course. A un détour de son chemin il découvre une jeune femme gisant à terre à demi inconsciente, blessée sur le corps et le visage tuméfié. Le brave homme la réconforte et... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

35 26
Avatar Gérard_Rocher
8
Gérard_Rocher ·

Vilaine fille

Quel film fascinant. Lars Von Trier est fascinant aussi. Combien de fois s'est-il réinventé ? Avec "Nymphomaniac" et "The House that Jack Built", l'auteur s'est lancé dans une nouvelle voie bien plus 'mauvais garçon'. Mais en même temps il conserve cette inspiration d'un jeune cinéaste, expérimente, joue avec son médium. Et ainsi il propose un récit raconté, un film à... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

7 10
Avatar Fatpooper
9
Fatpooper ·

Matière Grasse contre Matière Grise

Il paraîtrait que quand on évoque le sexe, on se prend le cul, pas la tête. À en juger certaines notes que seul Lars à le don de faire partager, on dirait que certains innocents effarouchés se sont pas cassés le cul à se casser la tête. Moi, ça me prend la tête, et j'en ai plein le cul. Non, Nymphomaniac n'est pas un vulgaire porno. Ce sexe crû tape à l’œil, bien qu'il puisse... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

30 4
Avatar Alex La Biche
10
Alex La Biche ·

Sexe : prétexte, sous texte, intertextes.

On sait depuis longtemps à quel point LVT est un être malin et sournois, jouant habilement de la manipulation, de ses comédiennes ou de son public. Au terme d’une campagne plus qu’active pour son nouveau film, dont on nous parle depuis plus d’un an et les teasers et extraits se multiplient au point qu’on a du mal à les suivre, la trainée de souffre martialement accompagnée par un Rammstein qui... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

57 25
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

L'échec de la Libération sexuelle

Elle s'appelle Joe. Elle aime baiser . Et elle a honte. Tellement honte que , quand elle trouve l'amour, elle ne jouit plus. Faisant démentir le propos de son ex - amie : "the secret of sex is love" . La révolution sexuelle , le libération sexuelle était censée nous libérer de cette honte, héritée des interdits religieux. La honte de la (bonne) chair. Rappelez-vous Nietzsche : "Le... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

21 8
Avatar Attiébaoulé Gounyoruba
8
Attiébaoulé Gounyoruba ·

Nymphomaniac : les belles promesses.

J'adore Lars Von Trier, j'adore son univers, son approche de la femme parfois torturée (Antichrist), parfois victime (Dancer In The Dark), parfois martyr (Dogville), son esthétisme, sa manière de critiquer les choses haut et fort, sans tabou. Nymphomaniac Volume 1 est la représentation parfaite de ce dernier critère : les tabous, LVT n'en a pas. J'ai attendu Nymphomaniac, j'ai trépigné... Lire l'avis à propos de Nymphomaniac : Volume 1

19 6
Avatar Elliana
5
Elliana ·

Soudain, le vide

Si l'on cherche un jour, quand le modèle de la psychanalyse sera reconnu comme obsolète, un exemple d'analyse grotesque, on le trouvera dans Nymphomaniac plus encore que dans Antichrist : toutes les interprétations exposées successivement par Seligman (Stellan Skarsgard) sont fumeuses, elles ne parviennent pas à expliquer la vie sexuelle de Joe (Charlotte Gainsbourg), qui, entre deux récits,... Lire la critique de Nymphomaniac : Volume 1

20 3
Avatar chester_d
10
chester_d ·