Le désir malsain...

Avis sur Nymphomaniac : Volume 1

Avatar Norman-P
Critique publiée par le

Lars Von Trier revient avec toujours autant de puissance , de message aussi. Nymphomaniac n'est pas un film sur le sexe , c'est un film sur le désir humain et son mal qui l'entoure. Lars Von Trier fait le show tout le long du film , réalisation pure et dure et un montage brut raviront les fans de film danois. Lars Von Trier reste le même, il ne change pas son style, au contraire , il l'adapte pour filmer une maladie à savoir la nymphomanie. La philosophie de Trier ne change pas , et les prémices de ce style avaient déjà vu le jour avec Breaking the Waves et Antichrist . Sa forme colle avec ses autres films ce qui nous permet nous spectateur, fidèle de Trier à vite rentrer dans le film.

d'Ailleurs il ne suffit pas de savoir que c'est un Lars Von Trier qui est l'auteur du film pour être accroché du début jusqu'à la fin. La brillante mise en scène du film comme les lieux de tournage , les déplacements des personnages , rythment le film à merveille. Le film se construit sous la forme d'un flashback raconté par le personnage de Joe ( Charlotte Gainsbourg ) récupérer dans une ruelle par François Marthouret allias Stellan Skarsgard. Joe raconte son histoire de Nymphomane , le film commence .

Lars Von Trier aime détruire ces acteurs , les salir , les appauvrit. A croire que Lars Von Trier n'aime pas ces acteurs , en tout cas nous nous ne comprenons pas tout le temps ou veut en venir Lars Von Trier , veut -il nous révéler la nature humaine ou blâmer ces acteurs? Lars Von Trier se ferait -il prendre à son propre jeu ? difficile à dire le message de Lars Von Trier est parfois trouble...

Lars Von Trier peint le vice , la nature humaine dans la plus sombre de ces nature . Lars Von Trier annonce une tragédie tel un Racine , il filme le désir comme un philosophe l'aurait fait . Lars Von Trier expose ceci : Comment doit agir l'homme face à ses désirs les plus malsain , le spectateur est interlocuteur , Trier est le professeur.

L'importance symbolique du personnage de François Marthouret apparait comme une ironie , mettre en théorie toutes les actions de la vie n'est pas science exacte . Lars Von trier rend le film glauque , repoussant . Repoussant car les personnages aiment agir dans le mal . La violence est omniprésente dans le film , quelle soit dans les mots , dans la suggestion , dans les gestes. Le sexe est présenté comme une chose naturelle sans complexe , Lars Von Trier met une absence de mise en scène pour cela . l'Auteur expose les vices cachés de chacun . d'ou l'intention des acteurs célèbres qui permet de faire passer le message suivant : Nous ne sommes jugés que par nos actes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 522 fois
3 apprécient

Norman-P a ajouté ce film à 1 liste Nymphomaniac : Volume 1

Autres actions de Norman-P Nymphomaniac : Volume 1