Double violence...

Avis sur Olivia

Avatar ratso-rizzo
Critique publiée par le

A cinq ans, Olivia assiste au meurtre de sa mère, une prostituèe, par un G.I! Quinze ans plus tard, elle est marièe à un ouvrier qui ne l'aime pas! Sa mère s'adresse à elle à travers son miroir, et lui ordonne de se rendre la nuit sur le pont de Londres pour attirer les hommes et les tuer...

Voilà en gros l'histoire sur fond d'amours maladives et meurtrières! Acteur à l'origine, l'allemand Ulli Lommel s'est imposè aux Etats-Unis en rèalisant "Spectre" en 1980! Dans "Proozie" ("Double violence" dans son titre français), inèdit en France, il tèmoigne de son goût pour l'image choc et pour les atmosphères surnaturelles! Mais malgrè un meurtre particulièrement sanglant, commis à l'aide d'une brosse à dents èlectrique, il s'èloigne de l'horreur pure en dèveloppant un thème hitchcockien : le traumatisme originel et la double personnalitè de l'hèroïne! A Londres, elle connaît l'esclavage domestique et les pulsions meurtrières! En Amèrique, elle dècouvre l'indèpendance, la rèussite et l'amour...

Bref, un parcours hitchcockien parsemè de cadavres...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 383 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ratso-rizzo Olivia