attention, je vais vous dire la fin du film !

Avis sur Omar

Avatar Aphimorv
Critique publiée par le

ça fait une heure et demi que l'on regarde tous les gens autour de lui pourrir la vie à Omar et même quand enfin il est tranquille on revient le chercher pour l'embêter avec des vieilles histoires. Par pourrir la vie, j'entends l'envoyer en prison, le faire torturer, menacer, obliger à passer ses journées en cavale pour échapper aux gens qui essaient de le tuer ou de le remettre en prison, alors que tout le monde s'accorde sur le fait, au moins, que c'est pas sa faute.
Parmi les gens qui lui pourrissent la vie, il y a notamment un policier israélien sournois qui joue un grand et récurrent rôle dans sa descente aux Enfers en faisant genre qu'il est aussi gentil que sa position le lui permet.
A la fin du film, Omar a appris que c'est son lâche d'ami d'enfance Amjad qui a pas arrêté de se sauver la peau en condamnant Omar à de nouveaux malheurs. Et en même temps, le policier israélien le contacte pour lui demander de les aider à trouver le nouveau chef de la résistance (qui avait essayé de se rapprocher d'Omar un peu avant). Pour la première fois, Omar pense à sa propre pomme et au lieu de subir le marché de l'Israélien, il exige un pistolet contre sa collaboration. vvVvvvVVVVvvvVVVVvvvVVV (c'est le bruit de l'avance rapide pour que je vous raconte la dernière scène) : le policier israélien ramène le flingue, et montre à Omar comment s'en servir. Omar demande s'il peut essayer, le policier lui donne et en même temps lui rappelle "et donc, pour le chef de la résistance..." et BANG! Omar descend le flic. (c'était mieux en images que raconté par moi, je vous rassure)

Alors voilà, moi la question que je me suis posée et que j'ai posée aux personnes qui ont vu le film était celle-ci : Omar avait-il à l'origine l'intention de tuer le policier manipulateur ou le traître Amjad ?
- Certains m'ont dit qu'ils pensaient qu'il avait l'intention de tuer le policier et donc de se suicider indirectement (le policier était venu accompagné de ses gorilles) parce qu'il avait compris depuis un moment que c'était lui qui lui avait gâché la vie. Plus exactement le moment de la prise de conscience serait juste après celui de la révélation de la trouzemillième et plus grande traîtrise de Amjad dont je vous épargne l'explication mais elle est méga pas cool, je vous assure : Omar reste les yeux dans le vague pendant un moment comme s'il réfléchissait fort fort et pour ceux qui sont de cet avis, c'est là qu'il comprend que c'est le policier israélien qui arrête pas de relancer la machine à torture.
- moi je pense que justement cette scène d'Omar silencieux c'est juste lui qui se sent complètement anéanti par la nouvelle d'Amjad qui l'a trahi de la pire façon. A ce moment-là il se dit seulement qu'il a été la plus grande taille de victime de tous les temps et qu'il pourrait pas tomber plus bas dans la victimisation. Et je pense que cet état de choc est si grand qu'il n'est pas en mesure de penser au flic israélien, et que là il ne peut pas penser à quelqu'un d'autre qu'à Amjad. Du coup quand il a demandé un flingue, c'était pour tuer Amjad à l'origine, pas pour faire le kamikaze. Simplement, s'il a finalement tourné son arme vers le policier, c'est à cause de sa dernière remarque, le rappel sur sa promesse de collaboration, qui est avancée de la même façon qu'à chaque fois qu'il lui a fait le coup du chantage le mettant dans un caca encore plus malodorant. Pour moi, c'est là qu'Omar a, non pas compris après une opération logique de la pensée qui aurait demandé quelques secondes de plus pour conclure qu'en effet ce flic était une crapule, mais il a eu comme l'explosion d'une réaction qu'il avait dû réprimer depuis le début de l'histoire. Il sait bien qu'il le hait, ce policier, mais jusqu'à la fin il avait toujours eu quelque chose à sauver qui l'empêchait de lui sauter à la gorge. Là il n'a plus rien à perdre, plus de stratégie à garder à l'esprit, surtout plus de Amjad à protéger (pour les raisons que je ne vous ai pas explicitées plus haut) et son corps se laisse enfin aller au réflexe légitime : BANG!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1094 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Aphimorv Omar