Affiche On achève bien les chevaux

Critiques de On achève bien les chevaux

Film de (1969)

Critique de On achève bien les chevaux par RENGER

Sydney Pollack adapte ici le roman éponyme d’Horace McCoy et en restitue une oeuvre incroyable où le voyeurisme repousse les limites de l’absurde. Le film se situe dans les années 30 aux Etats-Unis, en pleine dépression, les gens sont prêts à tout pour avoir de l’argent et pouvoir manger sans se soucier de savoir, s’ils en ont les moyens ou non. C’est pour cela qu’ils sont nombreux à vouloir... Lire la critique de On achève bien les chevaux

Avatar RENGER
6
RENGER ·

La grande dépression

Un vieux film américain se déroulant durant la grande dépression des années 30. Pour gagner un peu d’argent et surtout profiter de trois repas par jour des personnes venant de tous bords participent à des marathons de dance qui peuvent durer des jours voir des semaines. Je vous invite sur Wikipédia pour en découvrir plus. Le film est assez trash montrant le désespoir, la solitude et le... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

Avatar GuiKD
8
GuiKD ·

Le sacre des enfants

Dans On achève bien les chevaux on danse jusqu’à l’épuisement, jusqu’à la transe non-extatique dans une souffrance inouïe, jusqu’à l’abandon de toute dignité qui réduira les individus à des fragments de numéros sur lesquels on parie. C’est l’absolutisme des résistances du corps, ou bien de l’âme : lequel des deux lâchera en premier, donné en spectacle à la cruauté d’un public voulant... Lire la critique de On achève bien les chevaux

Avatar De_Lautréamont
7
De_Lautréamont ·

Critique de On achève bien les chevaux par Ygor Parizel

Un film véritablement formidable, un chef-d'oeuvre du nouveau cinéma américain réalisé par Sydney Pollack. Adapté d'un classique de la littérature d'Horace McCoy, le film raconte un marathon de danse avec un melting-pot de personnages participant, des vagabonds, des chômeurs ou des pseudos-vedettes. Il s'agit d'un portrait cinglant de la période de la Grande Dépression avec la cupidité, la... Lire la critique de On achève bien les chevaux

Avatar Ygor Parizel
10
Ygor Parizel ·

Jeux du cirque d'une Amérique misérable

En 1932, la Grande Dépression américaine engendre la création d’un spectacle inédit, le Marathon de la Danse. Le concours consiste à faire danser jusqu’à épuisement des dizaines de couples, à l’exercice entrecoupé de solos et même d’épisodes de marches forcées, avec de courtes pauses, siestes, douches et repas, élaborant ainsi une torture lente jusqu’à écroulement des participants, ce qui... Lire la critique de On achève bien les chevaux

1
Avatar etiosoko
8
etiosoko ·

Le spectacle de la misère

Je considère ce film comme un chef d'oeuvre même s'il ne fait pas partit de mes coups de cœur. "On achève bien les chevaux" décrit la misère des gens, dans les année 30 où la valeur de l'argent est une des sources pour s'en sortir. Il met en scène, des couples de danseurs, amoureux ou non, devant un public qui attend du spectacle, pariant sur les danseurs qui resteront le plus longtemps... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

1
Avatar Tanguy Billiet
8
Tanguy Billiet ·

La dernière danse

Amusant de voir ce film 40 ans après sa sortie. Le contexte est différent, le film raisonne donc un peu autrement. Peut-être plus juste. Enfin, je ne sais pas comment était le divertissement audio-visuel à cette époque, mais j'ai l'impression que la critique s'applique adéquatement à la télé-réalité de nos jours. De ce fait, ce film m'a paru plus juste et plus intense que "The hunger games".... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·

Critique de On achève bien les chevaux par LuluCiné

D'un point de vue historique le film est une référence, montrant que loin de l'éclat de nos concours de danses actuelles, on utilise la misère à des fins purement spéculatives. Cela ne date pas d'hier me direz vous, après tout il y avait bien des gladiateurs, mais ne connaissant pas ce fait avant d'avoir vu le film je fut surprise d'apprendre l'existence de ce genre de concours qui n'avait que... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

1
Avatar LuluCiné
6
LuluCiné ·

J'avais très peur au début.

La séquence d'ouverture m'a fait très peur. Montage alterné avec - d'un côté un jeune homme en habit de la Grande Dépression marchant au bord de la plage vers une baraque où une voix de winner égrène les règles d'un marathon de danse. - de l'autre le flashback idéalisé (au ralenti, comme il se doit) d'un jeune garçon avec son père courant dans les prés après un cheval. Le cheval se casse la... Lire la critique de On achève bien les chevaux

1
Avatar zardoz6704
9
zardoz6704 ·

Critique de On achève bien les chevaux par Kroakkroqgar

Le pitch de ‘They Shoot Horses, Don’t They ?’ parait tiré d’un film de science fiction dystopique et extrême, et pourtant, les marathons de dance ont réellement existé. Mieux, ces évènements surréalistes ne sont pas qu’un prétexte à l’œuvre, puisque la cruauté de ces concours traduit efficacement la misère qui a touché les Etats-Unis pendant la Grande Dépression. Du début à la fin, ‘They Shoot... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

1
Avatar Kroakkroqgar
7
Kroakkroqgar ·