Danse Survie

Avis sur On achève bien les chevaux

Avatar drélium
Critique publiée par le

Tragique et dur comme le titre du film, ce concours de danse est l'ultime moyen de survie de la Grande dépression. La misère et le malheur des uns y font le bonheur du spectateur avide de soulager son fardeau d'idées noires en profitant du pire des spectacles grotesques s'étaler devant lui. Le tout est managé et présenté avec fougue par un businessman tellement aguerri qu'il ne garde d'humain qu'un œil infaillible pour les situations les plus humiliantes qui vont pouvoir rebooster son audience.

Sydney Pollack nous entraîne dans la crasse et les bas-fonds de l'âme humaine à portée de tout bon spectateur lambda. Les acteurs jouent à visages burinés. La fatigue est un personnage à elle seule et la résistance l'unique salut. La mise en scène éthylique nous entraîne dans sa ronde infernale et l'issue enfonce le dernier clou. On achève bien les chevaux est aussi maîtrisé qu'il est un marathon volontairement désagréable et plutôt âpre pour l'optimiste de tout bord. Plus que cela, le film tourne avec trop d'insistance autour de la même idée afin d'en explorer toutes les facettes. Dénoncer le goût tordu de l'homme pour la souffrance humaine avec autant de réalisme mis en scène de façon si parfaitement volontaire deviendrait presque aussi dur pour moi que de regarder de la télé-réalité. Et la télé-réalité c'est chiant comme une envie de me tirer une balle.

Alors, je mets quand même 7 par respect évident pour l'œuvre parfaitement mise en scène et interprétée qui cerne déjà totalement, et en vain, tous les travers du real entertainment, ici un jeu de survie dans une période de misère absolue qui exacerbe la sueur, la résistance et le viscéral et marque avant tout la parfaite folie absurde de ce marathon de la mort. Mais au final c'est quand même un peu chiant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 708 fois
27 apprécient · 1 n'apprécie pas

drélium a ajouté ce film à 3 listes On achève bien les chevaux

Autres actions de drélium On achève bien les chevaux