[SPOILER] You should have never gone to Hollywood.

Avis sur Once Upon a Time... in Hollywood

Avatar cetonia-aurata
Critique publiée par le

Ceci n'est pas vraiment une critique, j'ai juste besoin d'exprimer des émotions.Je peaufine dans la semaine.

Dès que le générique à retenti, je me suis tournée vers mon frère et on s'est tous les deux posé la même question : comment résumer ce film ? Et moi, je me suis surtout demandé : comment écrire une critique compréhensible de ce film ?

Voyez-vous, il y a tellement de choses à dire sur ce film, et j'men suis tellement pris plein la gueule d'un coup que même en écrivant là, maintenant, je suis encore toute émoustillée par les scènes marquantes du film.

Et je sens que les cris de la hippie pâle aux cheveux noirs vont me hanter cette nuit.

Quand je vais voir un film au cinéma ou ailleurs, je ne regarde jamais les bandes-annonces ou les critiques AVANT, et c'est donc tout naturellement que je me dirige sur Sens Critique ce soir, et que j'apprend (merci Vincent_Ruozzi d'ailleurs) que le scénario est inspiré d'une histoire réelle, et du coup le film et sa fin ont pris encore un tout autre sens et j'aime encore plus ce film.

Oui parce que du coup, évidemment que j'ai adoré ce film.

J'ai adoré être plongée dans l'univers du cinéma des années 60s, j'ai adoré le contraste entre les 2 personnages principaux, et j'ai adoré le fait, qu'à travers des petits détails, on en sait beaucoup sur les personnages...

Le flashback de Cliff expliquant pourquoi il peine à trouver du travail en tant que doubleur depuis sa baston avec Bruce Lee : épique. La séance cinéma de Sharon Tate : superbement mignonne. La scène du changement de pneu forcée : re-épique.

Et que dire de cette scène finale, qui a mis 2h30 à venir (sur 2h40 de film) mais qui valait le coup d'attendre !

Ces saloperies d'hippies ont pris grave cher, je ne sais pas qui a morflé le plus entre Atkins qui se bouffe une boîte de conserve, se fait défoncer par le chien, et fini cramée au lance-flamme dans la piscine OU Krenwinkel qui se bouffe toutes les surfaces de la maison (murs, comptoirs...) ?

En toute fin, avant le générique, une scène banale et douce nous laisse à notre imagination, sans doute que Dalton va pouvoir décrocher un rôle grâce à Sharon ? En tout cas, jusqu'à ce que je me rende compte que "dans la vraie vie" Sharon est décédée cette nuit du 9 au 10 août 2019...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 179 fois
1 apprécie

Autres actions de cetonia-aurata Once Upon a Time... in Hollywood