👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

D'habitude, je ne suis pas un grand fan du cinéma de Tarantino, techniquement époustouflant mais bavard (Les 8 Salopards, Pulp Fiction ...) et sans réelle profondeur, y compris sur les sujets les plus graves (Inglourious Basterds...).
Mais ce film-là est un pur délice.

Même si les commentaires énamourés de votre moitié sur les abdos de Brad lorsqu'il répare l'antenne sur le toit de Léo peuvent agacer, il faut reconnaître que le cinéma américain n'avait pas produit un tel duo depuis Redford-Newman. La complicité des 2 acteurs éclate à chaque scène. Di Caprio campe avec sobriété un acteur proche du déclin, et Pitt sa doublure attitrée, cascadeur vivant dans l'ombre de la star bientôt has been - oui, Brad réussit cet exploit.

La reconstitution de l'année 1969, tournant tragique des sixties (Easy Rider, festival d'Altamont) et crépuscule de l'ère des studios, est exceptionnelle, et le traitement de l'affaire Sharon Tate (émouvante Margot Robbie) ... original.

Presque 3 heures de plaisir absolu.

Yves_946778
9
Écrit par

il y a 2 ans

Once Upon a Time... in Hollywood
Zeldafan70
4

What's the point ?

Telle est la question que je me suis posé lorsque le générique de fin a débuté et que les lumières du cinéma se sont rallumées. Une ode au cinéma des années 1970 ? Un éloge empli de mélancolie à ces...

Lire la critique

il y a 3 ans

292 j'aime

35

Once Upon a Time... in Hollywood
Larrière_Cuisine
5

[Ciné Club Sandwich] Trois films offerts pour le prix d'un.

DISCLAIMER : La note de 5 est une note par défaut, une note "neutre". Nous mettons la même note à tous les films car nous ne sommes pas forcément favorable à un système de notation. Seule la critique...

Lire la critique

il y a 3 ans

169 j'aime

24

Once Upon a Time... in Hollywood
Vincent_Ruozzi
8

The nice guys

Il y a cinquante ans, durant le mois d'août 69, trois membres de ce qui fut par la suite baptisée la "Famille Manson" pénètrent dans la maison de Roman Polanski à Los Angeles et assassinent sa...

Lire la critique

il y a 3 ans

137 j'aime

12

La Dernière Légion
Yves_946778
3

Heureusement que c'était la dernière....

Prenez 2 comédiens confirmés probablement en délicatesse avec le fisc (Colin Firth, Ben Kingsley). Ajoutez quelques "gueules " qu'on a vues dans la série "Rome" (1) ou qu'on verra ensuite dans "GOT"...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

1

Une jeunesse dorée
Yves_946778
2

Nanar complet

Ma critique s'appuie sur la 1ère moitié du film: je n'ai pas pu aller plus loin. Si l'objectif de la réalisatrice était de faire partager l'ennui absolu de la jeunesse "Palace" de la fin des années...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

2

La Peau douce
Yves_946778
8

Critique de la lâcheté masculine

Un intellectuel quadragénaire tombe amoureux d'une jeune hôtesse de l'air. Mais la jeune femme trouvera-t-elle une place dans la vie bourgeoise de l'homme marié? Le veut-elle, d'ailleurs? Et lui,...

Lire la critique

il y a 27 jours